• lun. Juin 24th, 2024

Aucun cas de la maladie à virus Ebola ou Marburg sur le territoire national

ByAdministrateur

Mar 27, 2023

BUJUMBURA, 24 mars (ABP) – Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida a sorti vendredi le 24mars 2023, un communiqué pour informer la population burundaise qu’il n’y a aucun cas d’Ebola ou de la maladie à virus de Marburg sur le territoire national.

Selon ce communiqué, le 21 mars 2023, l’hôpital de Giteranyi a admis un élève de 18 ans résident à Nonwe, colline Murambo de la province Muyinga, district sanitaire de Giteranyi, qui présentait des vomissements sanglants, diarrhée sanglante, saignements du nez et au point d’injection. Il est décédé le même jour et un enterrement digne et sécurisé lui a été réservé.

Comme la république unie de la Tanzanie venait de déclarer la fièvre à virus de Marburg dans la région de Kagera proche de la localité de Giteranyi, lit-on dans ce communiqué, le ministère ayant la santé publique dans ses attributions a dépêché en urgence une équipe pour investiguer sur le cas suspect de la maladie à virus Ebola ou Marburg. Les résultats des analyses effectuées au laboratoire national de l’INSP ont révélé que la personne décédée n’avait ni la maladie à virus Marburg ni Ebola et les investigations se poursuivent pour identifier la cause du décès.

Toutefois, précise le communiqué, en considérant le mouvement des populations entre le Burundi et la Tanzanie, il est appelé aux Burundais à la vigilance et à respecter les mesures barrières notamment se laver fréquemment les mains avec de l’eau propre et du savon, éviter les contacts non protégés avec les liquides corporels, éviter la consommation des animaux sauvages et éviter de toucher les cadavres dont les causes de décès sont inconnues.

S’agissant des symptômes de la maladie à virus de Marburg, celle-ci se manifeste par la fièvre, les vomissements, les saignements et l’insuffisance rénale. Le ministère de Santé publique rassure la population à travers ce communiqué que toutes les disposions sont prises pour détecter tout cas de fièvre hémorragique et demande à la population se présenter à la formation sanitaire la plus proche dès l’apparition de ces symptômes.