• lun. Juin 24th, 2024

Les médias appelés à s’intéresser à la problématique des familles séparés.

ByAdministrateur

Mar 27, 2023

BUJUMBURA,24 mars (ABP) -Dans le cadre d’encourager les médias à s’intéresser davantage à la problématique des familles séparées par les conflits et autres situations de violences ou catastrophes naturelles, le comité internationale de la croix rouge au Burundi (CICR) représenté par le chef de missions au CICR M.Pierre-Emmanuel avec la croix rouge du Burundi (CRB) représenté par le secrétaire général M.Anselme Katiyunguruza ont  lancé, mercredi le 22 mars 2023 à Bujumbura, un concours destiné aux médias de la presse écrite et audiovisuelle en vue de primer les meilleurs contenus publiés sur la thématique des « familles séparées « .

Il était également question de faire connaître le service offert par le mouvement pour soutenir les familles touchées.

Dans son discours, le chef de missions au sein du CICR au Burundi  Pierre -Emmanuel a indiqué qu’au Burundi  ce programme s’appelle le rétablissement des liens familiaux(RLF). Il a fait savoir que ce programme a été mis en œuvre par le CICR et la CRB, et a permis à 37 milles personnes de renouer les contacts avec les membres de leurs familles et 267 enfants d’être réunifiés avec leurs familles avec un suivi pour la réintégration totale dans la communauté. Le chef de missions a précisé que ces services ont été offerts  aux familles des réfugiés burundais installés en Tanzanie, au Rwanda, en RDC et en Ouganda. Ils ont également  aidé des réfugiés en provenance  d’autres pays qui sont  installés au Burundi, a-t-il dit.

M.Pierre -Emmanuel a profité de cette occasion pour signaler que le  « concours médias  » est une initiative du CICR et de la CRB destiné à susciter l’intérêt des journalistes pour des questions liées à la séparation des familles lors des conflits armés, la migration et autres violences ou catastrophes naturelles et à la réponse apportée par le mouvement de la croix rouge et du croissant rouge.  Il a ajouté que ce concours récompensera les meilleurs productions radiophoniques, télévisées, écrites et en lignes des journalistes sur le territoire du Burundi et  il a signalé que l’organisation de ce concours s’inscrit dans le cadre de la promotion  et de la protection  des droits et de la dignité humaine et du renforcement  de l’intérêt des médias pour l’action humanitaire.