• jeu. Juil 25th, 2024

La population de la zone Kigwena appelée à saisir l’administration locale en cas de mésentente

ByAdministrateur

Avr 5, 2023

RUMONGE, 4 avr (ABP) – Dans une série des descentes effectuées dans différentes zones des communes de la province Rumonge, le gouverneur de ladite province a rencontré la population de la zone Kigwena pour recueillir leurs doléances.

Le non-respect de la politique de stabulation permanente, le problème causé par les veilleurs des palmeraies dont leurs associations ont été suspendues, des conflits fonciers et familiaux, tels sont les problèmes des habitants des différentes collines de la zone Kigwena présentés au gouverneur.

Le gouverneur de la province Rumonge M. Léonard Niyonsaba a indiqué dans son intervention, que certains problèmes peuvent être résolus localement avant de saisir les instances à haut niveau. Il a de ce fait, appelé la population de cette zone à saisir l’administration locale en cas de mésentente.

Concernant le problème lié au non-respect de la politique de stabulation permanente, M. Niyonsaba a signifié que d’autres mesures seront prises à l’égard des contrevenants afin de faire respecter cette politique.

Les questions liées aux problèmes fonciers, le gouverneur de Rumonge a invité les concernés à se présenter au cabinet du gouverneur afin que son conseiller chargé des affaires juridiques puisse étudier les dossiers, cas par cas et donner des orientations.

Pour la question des veilleurs des palmeraies, M. Niyonsaba a précisé que leurs associations ont été définitivement suspendues, soulignant que c’est le propriétaire et son employé qui doivent se convenir sur l’entretien du champ.

Il a ainsi mis en garde les veilleurs inconnus qui seront appréhendés en train de perturber l’ordre, ajoutant qu’ils seront sanctionnés conformément à la loi.

Il a clôturé son discours en mettant en place une commission chargée d’étudier le cas d’une orpheline sans abris alors que ses parents lui avaient laissé une parcelle qui a été spoliée et vendue par son oncle.

Vue partielle des habitants de la zone Kirwena