• lun. Juin 24th, 2024

Vers la redynamisation des membres  de l’Agence Universitaire de la Francophonie au Burundi

ByAdministrateur

Avr 10, 2023

GITEGA, 7 avr (ABP) – Le responsable du bureau national de l’Agence Universitaire de la Francophonie au Burundi « AUF », Prof Fulgence Nahayo a visité mercredi le 5 avril 2023, l’université polytechnique de Gitega « UPG » et l’institut supérieur paramédical de Gitega « ISPG », afin de prendre contact avec les autorités de ces universités.

Il s’agissait aussi de redynamiser les membres, de les remémorer sur leurs droits et devoirs, et de favoriser l’intégration dans la vie associative des établissements non-membres les incitant à demander l’adhésion, a appris l’ABP sur place.

Nahayo a indiqué qu’actuellement l’AUF compte plus de 1200 universités membres au niveau mondial. Il a, à cet effet, signalé qu’il souhaite que l’ISPG soit lui-aussi membre de l’AUF pour bénéficier différentes opportunités offertes par cette agence aux universités membres.

Il a fait savoir que depuis l’an 2021 jusqu’en 2025, l’agence universitaire de la francophonie est en train de mettre en œuvre cinq axes stratégiques à savoir la transformation numérique et gouvernance universitaire, l’employabilité, l’entrepreneuriat, le réseautage et coopération internationale, les formations des formateurs et innovation pédagogique, ainsi que la valorisation des programmes de recherche et des manifestations scientifiques. L’AUF compte aussi mettre en place des clubs leaders des étudiants francophones, des formations des formateurs à tous les niveaux, la bibliothèque numérique, une équipe de rédaction du projet ainsi qu’un grand projet centré sur l’éducation et la culture dans l’objectif de redorer l’image français.

Le recteur de l’université polytechnique de Gitega, Dr Silas Sayumwe a déclaré que cette institution a gagné beaucoup de choses depuis la signature du partenariat avec l’AUF. A titre d’exemples, Dr Sayumwe a signalé que grâce à l’AUF, l’UPG a déjà fait des partenariats avec d’autres universités du monde et des échanges entre les étudiants et les professeurs ont été faits pour assurer une meilleure formation.

Il a également indiqué que l’agence universitaire de la francophonie a déjà formé le personnel de l’université sur la nouvelle technologie et qu’elle leur a promis de les aider dans la recherche des professeurs pour le deuxième cycle des études supérieures (master).

Dr Sayumwe a saisi l’occasion pour interpeller les étudiants à adhérer dans des clubs francophones en vue d’améliorer la langue française afin de participer dans des compétitions avec d’autres étudiants du monde entier.

De la part de l’institut supérieur paramédical de Gitega, le recteur de cet institut Dr Célestin Sakubu a affirmé qu’ils vont bien poursuivre les démarches pour adhérer à l’AUF. Il a aussi signalé qu’ils vont bientôt mettre en place des clubs francophones dynamiques dans le but d’améliorer les connaissances de leurs étudiants.

Signalons que M. Fulgence Nahayo est le premier burundais à avoir occupé le poste du responsable du bureau national de l’agence universitaire de la francophonie au Burundi depuis la création de cette agence, il y a 60 ans.