• lun. Juin 24th, 2024

Le premier ministre burundais récolte les mini-tubercules de pomme de terre

ByAdministrateur

Avr 18, 2023

KAYANZA, 14 avr. (ABP) – Le premier ministre burundais, M. Gervais Ndirakobuca, a procédé, le jeudi 13 avril, à la récolte des mini-tubercules de pomme de terre semées sous serres à l’Institut des Sciences agronomiques du Burundi (ISABU) sis à Munanira en commune Muruta de la province Kayanza (nord), a-t-on appris sur place.

Dans une interview accordée à la presse, le premier ministre a fait savoir que cinq variétés de pomme de terre ont été semées dans  deux serres. Il s’agit notamment de la variété dénommée Shangi, Mabondo, Ndinamagara, Victoria et Kirundo. Il s’est dit satisfait de la production tout en précisant qu’il a récolté presque le double de la précédente. Etant donné que ces mini-tubercules de pomme de terre ont été mis à la disposition de l’ISABU, le premier ministre burundais s’est dit confiant qu’ils permettront d’augmenter la production tant qu’ils seront diffusés aux agriculteurs.

De son côté, le chercheur de l’ISABU travaillant sur les cultures à racines tubercules, Mme Micheline Inamahoro, a fait savoir que la cause de l’insuffisance des semences sélectionnées de pomme de terre réside au fait qu’auparavant l’ISABU multipliait les semences jusqu’aux pré-bases parce qu’il n’y avait pas de multiplicateurs des semences privés qui y étaient impliqués. Pour Mme Inamahoro, les choses tendent à changer d’autant plus qu’il y a aujourd’hui des multiplicateurs privés,  des semences. Toutefois, elle a déploré le fait qu’il y ait des multiplicateurs qui, au lieu de conserver les semences pour diffusion, les vendent pour consommation. Comme remède, elle a proposé que le ministère en charge  de l’agriculture, via ses services déconcentrés, suive de près les multiplicateurs de semences afin de se rassurer de leur qualité et que leurs récoltes soient vendues comme des semences, non pas comme consommables.