• jeu. Juil 25th, 2024

Appel au redoublement d’effort pour faire face aux effets du changement climatique

ByAdministrateur

Mai 8, 2023

RUYIGI, 2 mai (ABP) – La  population de la province Ruyigi est appelée au strict abandon de l’abattage des arbres naturels des forets de cette province et surtout à en planter de nouveaux et à la protection de l’environnement dans cette province. Cet appel a été lancé par Cyriaque Nshimirimana, le secrétaire général-adjoint du parti CNDD-FDD, lors des travaux communautaires effectués en commune Butezi.

C’est après  une mise en garde émise par le responsable de l’OBPE à Ruyigi, Melchisédech Nizigiyimana, à l’endroit de la population de la commune Nyabitsinda. Au cours des descentes effectuées par le gouverneur de Ruyigi et des chefs de services provinciaux dans les communes, M. Nizigiyimana  a indiqué que la population  de la région naturelle du Moso ne veille plus à la protection de l’environnement. Il a signalé qu’il se manifeste, depuis quelques mois, un phénomène de commerce  du charbon qui provient de l’abattage des arbres naturels des collines de la chaine de Mpungwe. Ces commerçants qui viennent s’approvisionner en charbon en province de Ruyigi proviennent de la ville de Bujumbura  et ont provoqué un flambée des prix, de 15.000frs le sac jusqu’à 25.000 Fbu. Selon M. Nizigiyimana, « le danger est que ces arbres abattus ne sont pas au moins remplacés par d’autres et risquent de disparaitre définitivement. Il a ajouté que même quand il y a de nouvelles boutures qui renaissent sur place, ceux-ci feront près de 100 000 ans pour arriver à maturité. Il décourager et déroger tous ces malfaiteurs avant que le désert ne surprenne dans notre région. »

Durant ces mêmes descentes, le gouverneur de Ruyigi, Emerencienne Tabu a quant à elle émit une mise garde contre ces commerçants et surtout les administratifs à la base. Elle  indiqué qu’il est incompréhensible que l’abattage et la transformation de ces arbres en charbon ne se fait pas en un seul jour et qu’il est impossible que les habitants de ces collines ne s’en aperçoivent. Effet, a-t-elle souligné, les effets  du changement  climatique sont déjà une réalité en cette province, car, dit-elle, au cours de l’année 2022, la province de Ruyigi a connu une saison sèche plus grande que les autres provinces du pays, et que  cela a provoqué une baisse sensible de la production par rapport aux années précédentes. Elle a donc demandé à toute la population de Ruyigi d’arrêter et de lutter vigoureusement contre  le commerce illicite.

Lors des travaux communautaires de samedi, sur la route Ruyigi-butezi , le secrétaire général adjoint du CNDD-FDD, a fait savoir que l’abattage des arbres, les phénomènes de feux de brousse qui renaissent dans cette province, les pluies diluviennes et l’érosion qui emportent les champs et les cultures sont aujourd’hui parmi les grands défis de la province pour arriver à améliorer la production. Il a souligné que cela est la conséquence du délaissement et du désintéressement de la population à la protection de l’environnement. Cette autorité a invité tous les responsables de toutes les collines à prépare des pépinières pour que chaque colline puisse avoir une plantation d’arbres et ce dès cette saison sèche qui pointe à l’horizon. M. Nshimirimana a également recommandé de planter des arbres pouvant cohabiter avec d’autres cultures dans les champs et ce, au rythme de 15 arbres chaque année et a rappelé le traçage des courbes de niveaux et à la plantation des haies antiérosives.