• jeu. Juil 25th, 2024

Sensibilisation sur l’utilisation de l’énergie domestique

ByAdministrateur

Mai 8, 2023

BUJUMBURA, 28 avr (ABP) – Le Centre de recherche en sciences naturelles et de l’environnement (CRSNE) de la Faculté des sciences et le Centre universitaire de recherche pour le développement  économique et social (CURDES)  ont organisé,  jeudi le 27 avril 2023,  dans les enceintes de l’Université du Burundi  une conférence sous le thème : « Problématique de l’utilisation de l’énergie domestique au Burundi : impacts environnemental et social. »

Cette conférence qui s’inscrit dans le cadre des activités menées à l’Université du Burundi, a été organisée dans le but de sensibiliser et conscientiser la population sur l’utilisation efficiente de l’énergie notamment domestique, qui est nécessaire pour une meilleure protection et une gestion durable de l’environnement,  a-t- on  appris, sur place.

Le directeur  du centre en sciences naturelles et de l’environnement, M. Claver Nahimana,  a indiqué que ladite activité est organisée en vue d’atteindre  les objectifs du développement durable afin de répondre aux besoins de la population quant à l’utilisation du bois de chauffage au Burundi qui a un  impact sur l’environnement et la société.

Le professeur Louis Nahimana qui a fait sa présentation sur la problématique de l’utilisation de l’énergie  domestique et du foyer amélioré pour le milieu rural, a  fait savoir  que les ménages utilisent  de la biomasse constituée principalement du bois et du charbon. C’est dans ce cadre qu’on a commencé  à faire la promotion du foyer amélioré notamment Bikigiti, qui est un foyer qui économise le bois et qui ne pollue pas l’environnement,  afin de lutter contre la consommation excessive de combustible,  le dégagement de fumées nocives et la destruction du couvert végétal.

Pour sa part, le professeur Théophile Ndikumana qui a présenté la problématique de l’énergie domestique dans les villes a aussi indiqué que le bois pour la cuisson n’est plus disponible. C’est dans cet objectif qu’on a investigué sur les motivations d’adoption du gaz naturel pour la cuisson afin d’  inspirer les actions de promouvoir des énergies alternatives au bois par les différentes parties prenantes.

Pr. Ndikumana a ainsi proposé au gouvernement de disposer sur le marché local des dispositifs d’alarme anti- gaz pour rassurer aux utilisateurs du gaz,  l’exonération des matérielles du gaz de cuisine ainsi que l’éducation de masse à la responsabilité dans la consommation énergétique.