• sam. Mai 25th, 2024

La coopérative « pépinière pour le développement complet » (PDCO) contribue dans l’auto-développement des jeunes chômeurs de kinama

ByAdministrateur

Mai 9, 2023

BUJUMBURA, 5 mai (ABP) – La Coopérative pépinière pour le développement complet contribue dans l’auto-développement des jeunes chômeurs de Kinama, a indiqué, le mardi 2 mai 2023, le président du comité de gestion de cette coopérative, M.Thérence Sibomana, lors d’une interview.

Ces jeunes en situation de chômage sont de niveaux et filières de formation différents. Il y en a  qui ont des diplômes des humanités générales, techniques et  universitaires  ainsi que ceux qui ont perdu l’emploi.

Selon M. Sibomana,  la coopérative a commencé en 2021 avec 15 membres. Par après, cinq ont quitté, considérant que les intérêts tardent à venir alors que le début est toujours difficile.  D’autres personnes ont intégré la coopérative et, aujourd’hui, elle compte 21 membres et arrive à une étape satisfaisant.

En effet, la coopérative a pu mettre en œuvre différents projets qui, leurs aident à subvenir à leurs besoins quotidiens.

M. Sibomana a souligné que cette coopérative a acheté une parcelle de neuf ares à 14 millions, à Mitakataka, commune Bubanza,  province Bubanza, dont une partie servira de  hangar de stockage de riz.  Les membres de cette coopérative sont dotés de  différents talents, l’exemple étant celui  de fabriquer des moules  et des savons à partir des noix de palme. A la fin du mois de mai, la coopérative envisage  commencer les activités de production de l’huile de palme et des savons, l’élevage des poules, des lapins et des porcs,  à Bubanza.

La coopérative a, en outre,  acheté une parcelle  à Tenga en zone urbaine de Kinama où elle  prévoit mettre un point de vente  des produits résultant des activités de Mitakataka.

Il a ainsi interpellé la population burundaise en générale et les jeunes en particulier pour  avoir soif de se lancer dans des activités génératrices des revenus quelques soient les conditions de travail.

Il a afin remercié le gouvernement du Burundi qui ne manque pas d’encourager les jeunes de se regrouper  dans des associations ou coopératives afin de combattre le chômage. Il lui a  demandé d’apporter son appui financier et matériel pour encourager les jeunes en situation de chômage, à la création d’emploi.