• lun. Juil 15th, 2024

Le premier ministre recommande aux coopératives aurifères de se regrouper ensemble

ByAdministrateur

Mai 19, 2023

MUYINGA, 17 mai (ABP) – Le premier ministre burundais, Gervais Ndirakobuca a tenu mardi le 16 mai 2023 au chef-lieu de la province Muyinga (nord-est du Burundi) une réunion d’évaluation des coopératives aurifères à l’intention des administratifs, des forces de l’ordre et des représentants des coopératives aurifères des provinces qui ont des sites d’extraction des minerais, a constaté l’ABP sur place.

Dans son mot préliminaire, le gouverneur de la province Muyinga, Jean Claude Barutwanayo a indiqué que la province Muyinga dispose beaucoup de sites d’extraction de l’or mais qu’il y a des gens qui se sont emparés de ce trésor public dans l’illégalité, ajoutant que la police a même fusillé une personne qui a volé au site aurifère et onze autres ont été appréhendées en train s’extraire de l’or illégalement. Il a signalé que l’administration provinciale prévoit de former ces orpailleurs qui travaillent artisanalement dans d’autres métiers pour continuer à survivre.

Quant au premier ministre, il a d’abord remercié toute personne qui contribue dans le développement du secteur minier notamment l’administration, les forces de l’ordre et les coopératives aurifères.

Mais il a indiqué qu’il y a d’autres qui sont préoccupés de détourner le trésor public en exploitant ces minerais dans l’illégalité et faire le commerce frauduleux. Il a rappelé que les minerais n’appartiennent pas à telle province ou à telle personne, plutôt une richesse de tous les burundais qui est là pour développer le pays.

                                                                                            De g. à dr le ministre en charge des mines et celui en charge de l’intérieur

Tous les orpailleurs doivent acheminer leur production à la Banque de la République du Burundi (BRB) au lieu de les vendre clandestinement dans les pays voisins, a-t-il martelé. M. Ndirakobuca a recommandé aux orpailleurs et à ceux qui extraient les 3T (Etain, Tungstène, Tantale) de se regrouper ensemble dans leurs provinces et faire une grande coopérative, et qu’il est, désormais, interdit de travailler à titre personnel.

Le premier ministre a indiqué qu’on va bientôt mettre en place une commission qui va suivre de près ces coopératives regroupées ensemble, et cette commission sera composée par les représentants du ministère en charge des mines, ceux du ministère en charge de l’intérieur et ceux du service national des renseignements (SNR).

De plus, il a recommandé à l’OBM d’identifier toutes les coopératives qui travaillent sans tenir compte de l’impact environnemental et ceux qui disposent du matériel moderne mais qui ne sont pas au travail. Il a aussi fait savoir que le gouvernement s’apprête à soutenir les coopératives qui sont équipées du matériel moderne, et qu’on est contre ceux qui travaillent artisanalement.

Il a, en outre, recommandé à l’office burundais des mines et carrières (OBM) de vérifier à ce que les orpailleurs et ceux qui extraient les 3T ont des stocks connus, et qu’à part des cadenas des propriétaires, de mettre aussi ceux de l’OBM.

Le ministre en charge des mines, Ibrahim Uwizeye a, quant à lui, fait savoir qu’en moins d’une année, jusqu’à ce mois de mai 2023, la BRB a enregistré 97.766 g d’or. Il a indiqué qu’il y a évolution grâce à la rigueur des autorités.

De surcroit, le ministre en charge de l’intérieur, Martin Niteretse a pointé du doigt certains agents de l’OBM, de la police et de l’administration qui facilitent la fraude des minerais. Il les a mis en garde.

Le premier ministre a enfin demandé des recommandations aux représentants des coopératives sur les stratégies à adopter pour hausser la production aurifère et l’acheminer vers la BRB. A cela, certains ont demandé au gouvernement d’envoyer les jeunes étudiants à l’étranger pour apprendre ce qui est de la géologie en vue de décrocher des géologues qualifiés qui aideront à l’exploitation de ces minerais d’une façon moderne. D’autres ont suggéré qu’il faut réduire le nombre des coopératives, et que cela facilitera de décourager la fraude, et par conséquent, enregistrer une production satisfaisante  à la BRB.

Après la réunion, le premier ministre de la République a visité la société de traitement des terrils d’or au Burundi (SOTB) sur la colline Nyungu en commune Gasorwe de la province Muyinga. Signalons que cette société travaille industriellement