• dim. Mai 26th, 2024

Fermeture des stations qui utilisent les instruments de mesure non conforme

ByAdministrateur

Mai 29, 2023

BUJUMBURA, 26 MAI (ABP) – Le Bureau Burundais de Normalisation (BBN) a fermé jeudi le 25 mai à Bujumbura, les stations qui utilisent les instruments de mesure non conforme.

C’était lors d’une visite sur terrains effectuée par les inspecteurs de BBN, dans différentes stations se trouvant en mairie de Bujumbura en vue de vérifier que la quantité donnée aux clients est conforme, a-t-on constaté sur place

Parmi les stations fermées, deux se trouvant au nord de la capitale économique et l’autre au Sud. La station BALF Energy située au quartier industriel a été fermé à cause de sa pompe dérégler en distribuant le carburant notamment l’essence c’est-à-dire que si on achète 10 litres d’essence, on retire 0,32 litres.

C’est le même cas que la station DELTA se trouvant au quartier Ngagara VIII, où on retire 0,81 d’essence par 10 litres, on a fermé aussi la station prestige de Kinindo située à l’avenue du large qui retire 0,51 litres par 10 litres.

Le directeur général du BBN, M. Severin Sindayikengera a indiqué à la presse que cette visite a été faite suite aux doléances et aux lamentations de la population au niveau de la distribution du carburant qui n’est pas conforme. « Il y a des pompistes et possesseurs des stations qui veulent avoir beaucoup d’argent au profit de la population en essayant de dérégler leurs pompes », a-t-il déclaré.

Sindayikengera a également signalé que ces pompes non conformes vont être fermées compte tenu du nombre de litres volé et suivant la marge qu’on a marquée. Le minimum de fermeture de ces stations est de trois à six mois et l’amandé va être multiplié par 20. C’est-à-dire, a-t-il expliqué, que si la faute commise et l’amande qui y relative est de cinq cent mille, les possesseurs de ces stations vont payer dix millions en attendant l’ordonnance qui va amener à l’achat des nouvelles pompes qui ne sont pas facilement déréglable.

En ce qui concerne les retraits des emballages de récupérations, il y a eu aussi une visite des inspecteurs de la BBN dans les différents marchés se trouvant notamment au marché de Kanyosha et de Ruziba. Les emballages de récupération contenant généralement l’huile de palme et de l’huile de coton ont été retirés ainsi que les bouteilles de jus ou d’autres produits se trouvant dans les bouteilles de récupération comme celles de Heineken, de Leffe. Il a précisé aussi qu’on va augmenter les sanctions en rapport avec l’utilisation de ces emballages afin de primer sur la santé des consommateurs et la conformité aux normes pour être compétitive au marché international surtout des produits burundais.

Il a profité cette occasion d’interpeller les institutions privées et le Gouvernement, d’investir aux unités de transformation et de la fabrication de ces emballages pour que toute la population avance dans le sens d’être compétitive au point de vue de la qualité. Il a enfin signalé que cette descente se poursuivra dans les autres provinces du pays.