• lun. Juin 17th, 2024

Le 21ème  Sommet extraordinaire des chefs d’Etats et des Gouvernements prolonge le mandat des forces de l’EAC en RDC

ByAdministrateur

Juin 1, 2023

BUJUMBURA, 1er juin (ABP) – Les forces négatives opérant dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC),  sont appelées à rejoindre, sans délais, la table des négociations afin qu’il y ait le rétablissement de la stabilité dans cette région, devenue le théâtre des violences.

L’appel a été lancé, mercredi, le 31 juin  2023, à Bujumbura, la capitale économique du Burundi, lors du 21ème Sommet extraordinaire des chefs d’Etats et  de gouvernements membres de la Communauté est africaine(EAC), présidé par le Chef de l’Etat burundais,   Evariste Ndayishimiye, et président en exercice pour cette communauté. Ces assises ont été  rehaussées en sa personne par le président kenyan, Dr William Ruto et d’autres Chefs d’Etat se sont faits représenter.

La présidente Samia Suluhu Hassan, de la Tanzanie a été représentée par son vice-président, Dr Philippe Mpango, Yoweri Kaguta Museveni de l’Ouganda a été représenté par le 2ème vice-premier ministre, Mme Rebecca Alitwala Kadaga,  Paul Kagame du Rwanda a été représenté par le premier ministre, M. Edouard Ngirente, le président  Antoine Félix Tshisekedi de la RDC a été représenté par, M. Mbusa Nyamwisi, ministres des affaires étrangères de  la République démocratique du Congo, Salva Kiir du Soudan du Sud a été représenté par Dr Barnaba Marial Benjamin, ministre des affaires étrangères.

Ce 21ème sommet des chefs d’Etats et des Gouvernements de l’EAC qui s’est tenu au palais résidentiel du président burundais, Evariste Ndayishimiye, s’est déroulée en deux parties. La première partie s’est déroulée à huis clos et la 2ème en séance plénière.

A cette occasion un rapport d’étape et voies à adopter  pour le rétablissement de la paix et de la sécurité dans l’est de la RDC a été présenté. Le président Kenyan William Ruto et le président en exercice de cette communauté, Evariste Ndayishimiye, ont dans leurs allocutions,  apprécié le pas déjà franchi en matière de la restauration de la paix et la sécurité dans l’est de la RDC.

Le président Ruto a, pour sa part, félicité les Etats membres, mais aussi, le président Evariste Ndayishimiye pour les efforts déjà fournis, tout en appelant, ainsi, les belligérants à rejoindre la table des négociations. Il a en outre indiqué que le mandat des forces de l’EAC qui devait prendre fin d’ ici deux mois a été prolongé de 6 mois. Quant à lui, le président Ndayishimiye a lancé un appel vibrant aux pays membres de l’EAC pour  mettre ensemble leurs efforts, une fois  de plus, afin que la stabilité revienne en RDC car, c’est, selon lui, un des objectifs qu’il s’est fixés, dès son accession à la tête  de cette organisation.

Il y a lieu de signaler que ce sommet a également décidé l’envoi d’une mission militaire pour organiser l’ancienne base de Rumangabo comme camp de cantonnement des rebelles du M23.

Par ailleurs, lors de ce sommet, Annette Mutawe Semwemba, une ougandaise  et Andrea Boulai, un sud soudanais, ont été nommés secrétaires généraux adjoints, tandis que Anita Mugeni, une rwandaise a été nommée vice-présidente de la cour de justice de l’EAC et Ignance Kayembe de la RDC a été nommé juge à cette même cour. Lors de prestation de serments  ils ont juré loyauté de garder des secrets professionnels  et assurer pleinement leurs fonctions, conformément au traité qui régit l’EAC.

Photo de famille des participants