• mar. Déc 5th, 2023

Ouverture d’une foire made in Burundi  et forum de partenariat académique public-privé, édition 2023

ByAdministrateur

Juin 16, 2023

BUJUMBURA, 14  Juin(ABP) – Le Vice-Président de la  République du Burundi, M.  Prosper Bazombanza  a  ouvert mercredi, le 14 juin  2023, à l’hôtel source du Nil, les travaux  de la  foire « Made in Burundi  « et le forum de partenariat académique  public-privé, édition 2023. Cette foire  qui va durer du 9 au 17 juin,  a été organisée par le ministère du commerce, du transport, de l’industrie et du tourisme et  le ministère de l’éducation nationale et de la recherche scientifique, sous le thème  » la recherche et l’innovation, au  service des entreprises du Burundi « .

Dans son discours, M Bazombanza a rappelé que les burundais veulent une vision d’un Burundi émergent en 2040  et développé en 2060, soulignant que  cette exposition manifeste les fruits de ceux qui ont déjà compris que l’émergence commence par nous-mêmes car,  ils ont conjugué la volonté, la recherche, l’innovation, la créativité, pour produire du made in Burundi.

Le Vice-Président de la République du Burundi a aussi rappelé que la collaboration entre le secteur de la recherche et celui de la production pour atteindre la compétitivité, a des mérites, surtout quand il faut promouvoir une industrie dynamique et diversifiée. Selon lui, les universités doivent être des portes-flambeaux du développement du pays et les étudiants des différentes institutions supérieures sont appelés à être non seulement des étudiants chercheurs, mais aussi des étudiants entrepreneurs, du fait que les connaissances théoriques doivent être accompagnées par des connaissances pratiques.

De plus, a-t-il ajouté, les secteurs publics et privés ainsi que les partenaires au développement doivent jouer, chacun en ce qui le concerne, un rôle primordial tel que ressorti dans la stratégie de mise en œuvre de la politique nationale d’industrialisation du Burundi.  Cet événement offre ainsi une occasion d’encourager les partenaires publics et privés à la promotion du secteur privé en participant plus activement dans la création des entreprises pour l’accroissement de l’économie nationale et en mettant leur expertise au profit des burundais.

Par la même occasion, il a interpellé le secteur privé à s’approprier son rôle vital de moteur de la croissance économique et de lutter contre la pauvreté.  Plus de 60 % de la population burundaise a moins de 35ans,  c’est ainsi qu’il les a exhorté de  placer les jeunes au cours de leurs actions  car, le développement durable du pays repose sur leur capacité à entreprendre.

Le gouvernement, pour sa part, s’attèle à raffiner un environnement favorable pour la promotion des investissements, la promotion de l’entrepreneuriat et la création des entreprises ainsi que le développement de la recherche et l’innovation pour stimuler le développement.

Il a exhorté tous les burundais de  travailler d’arrache-pied pour que le système scientifique et industriel mène triomphalement sur un terrain compétitif avec les autres.

Prenant la parole, le ministre  du commerce, de l’industrie et du transport, Mme Marie Chantal Nijimbere a souligné que les avantages tirés du secteur industriel sont multiples en l’occurrence la valorisation de la matière première locale, la création de l’emploi, le droit d’entrée en compétition sur les marchés locaux, régionaux  et internationaux, l’entré des devises grâce à l’exportation des produits manufacturés, l’amélioration de la santé humaine  et l’augmentation de la contribution du secteur industriel.

Elle a également expliqué que le gouvernement  a mis en place des stratégies pour impulser et encadrer les petites et moyennes entreprises.

Le ministre a rappelé que le ministère a organisé cette foire en vue de promouvoir l’activité industriel au Burundi et de sensibiliser la population à la consommation des produits locaux.

Vue partielle des participants