• mer. Mai 22nd, 2024

Lancement officiel de la plateforme en ligne ISOKO

ByAdministrateur

Août 1, 2023

BUJUMBURA, 31 juil (ABP) – L’organisation trademark Africa (TMA), en partenariat avec la chambre fédérale de commerce du Burundi (CFCIB), a lancé officiellement, à Bujumbura, la plateforme « Isoko »  qui aidera à révolutionner le commerce au Burundi.

A cette occasion, le représentant pays de trademark Africa, M. Christian Nibasumba, a annoncé que cette  plateforme constitue une avancée non seulement technologique, mais aussi de partage des informations commerciales en temps réel, qui permettra aux commerçants et entreprises d’adopter les dernières tendances du marché.

Il a ajouté que cette plateforme révolutionnera le monde des affaires non seulement au Burundi mais aussi dans la communauté de l’Afrique de l’Est.

Selon, M. Nibasumba, via cette plateforme, un commerçant basé à Makamba par exemple pourra facilement savoir ce qui est vendu dans la province de Kirundo et vice-versa.  Ainsi, a-t-il souligné, les investissements sur le transport et les frais de téléphonie mobile seront limitées grâce à cette plateforme.

Il a ajouté que la mission première de création de cette plateforme est de faciliter les échanges commerciaux pour tout acteur prêt à révolutionner le commerce transfrontalier via cette digitalisation.

Au nom du président de la CFCIB, M. Denis Nshimirimana, a fait savoir que cette plateforme Isoko a été présentée aux opérateurs économiques le 9 mars de cette année et que la démonstration de son fonctionnement a été bien faite. L’ambition est d’avoir sur cette plateforme jusqu’ ‘à 20000 opérateurs économiques, ce qui permettra de mettre en connexion les commerçants de différents coins du pays.

S’agissant de la sécurité sur cette plateforme pour éviter les arnaques, M. Nshimirimana a indiqué que trademark Africa est en train de mener des études sur ce point, raison pour laquelle, le paiement ne se fait pas sur la plateforme.

Le représentant du ministre du commerce, du transport, de l’industrie et du tourisme, M. Jean Claude Kanene, a annoncé que cette plateforme numérique rejoint les efforts fournis par le ministère dans la facilitation du commerce électronique, et apporte une pierre à l’édifice, afin de permettre aux petites et moyennes entreprises d’accéder plus et facilement au marché régional.

Cependant, il a tenu à souligner que le succès de cette plateforme repose non seulement sur le développement, mais aussi sur les efforts collectifs des opérateurs économiques pour assurer son adoption et son utilisation généralisée.

La représentante de l’association des femmes entrepreneures du Burundi, qui avait participé à ce lancement, a profité de l’occasion pour demander qu’il y ait une connexion  internet à haut débit et des séances de formation pour aider les commerçants à pouvoir utiliser et exploiter cette plateforme.