• dim. Juin 16th, 2024

Beaucoup de dossiers judiciaires de la commune Isare auront été exécutées avec la fin de l’année

ByAdministrateur

Août 3, 2023

BUJUMBURA,13 juil (ABP) – Le président du tribunal de grande instance (TGI) de Bujumbura (ouest du Burundi), Mme Josiane Nizigiyimana a émis le souhait et a appelé, le mercredi 12 juillet 2023, les magistrats du tribunal de résidence de la commune Isare, les officiers de la police judiciaire, les médiateurs collinaires et les chefs des collines de cette commune à faire tout ce qui est à leur disposition et de contribuer chacun en ce qui le concerne pour qu’en fin de cette année 2023, le gros des dossiers pendants au tribunal issus de la commune Isare soient jugés, clôturés et exécutés pour réduire les problèmes observés aujourd’hui dans cette commune.

Selon la présidente du TGI Bujumbura, la commune Isare est aujourd’hui une particularité, beaucoup de dossiers sont pendants au tribunal, le TGI reçoit beaucoup de dossiers du Tribunal de résidence Isare, il y a des dossiers jugés, clôturés non exécutés, d’autres où les juges éprouvent des difficultés à les exécuter car ils sont émaillés des ventes de parcelles auxquels les jugés n’ont pas été informés et a recommandé que les anciens dossiers difficiles à exécuter doivent être minutieusement documentés et exécutés.

Le gouverneur de cette province, Rémy Nsengiyumva en superviseur de la réunion, a indiqué que les dossiers jugés et non clôturés pour être exécutés afin que le gagnant des parties ait le bien pour qui il a gagné le procès est une grande source d’insécurité, et a ajouté qu’il y aurait une absence de l’autorité si les choses continuaient à marcher de cette façon.

Le gouverneur de la province Bujumbura Nsengiyumva a recommandé que de gros efforts soient consentis aux anciens dossiers pour qu’ils soient exécutés, aux juges de ne pas tourmenter les justiciables, de juger les affaires en appliquant le droit et ne dire que le droit en père de famille et à la présidente de la TGI Bujumbura à bien suivre les hommes et les femmes sous ses responsabilités et en fin  aux chefs de collines d’asseoir la paix au sein de la population, l’inciter à s’occuper de travaux ménagers et de ne pas perdre du temps à courir vers les tribunaux.

Les chefs de collines ont demandé qu’en cas de descentes sur terrain pour une exécution d’un jugement, que les juges tiennent compte de leurs avis car ce sont eux qui connaissent les méandres et les réalités de la colline.

Pour rappel, au vu des problèmes judiciaires constatés en commune Isare, la présidente du TGI a fait une descente en cette commune en compagnie du procureur de la République le mercredi 12 juillet 2023 afin d’y trouver des voies de sortie.