• mar. Juin 18th, 2024

Vers la distribution équitable des produits de BRARUDI, SOSUMO et BUCECO

ByAdministrateur

Août 10, 2023

BUJUMBURA, 8 août (ABP) – Le ministère du Commerce, du Transport, de l’Industrie et du Tourisme et celui de la Sécurité publique, de l’Intérieur et du Développement communautaire, ont organisé le lundi 7 août 2023, une réunion à l’intention des gouverneurs de toutes les provinces du Burundi et des représentants des sociétés BRARUDI, SOSUMO  et  BUCECO en vue d’échanger  sur la distribution équitable de leurs produits.

Dans son discours, le ministre en charge du commerce, Mme Marie Chantal Nijimbere a fait savoir que les causes de la hausse des prix du sucre, du ciment et des boissons de la BRARUDI, sont notamment l’insuffisance des devises nécessaires pour importer les matières premières.  Pour cela, le ministre Nijimbere a demandé à tous les Burundais d’investir beaucoup dans le domaine de l’agriculture pour exporter les récoltes et obtenir les devises.

Au cours des échanges, les deux ministres ont, tour à tour, interpellé tous les représentants de ces entreprises, pour collaborer avec les gouverneurs des provinces afin de pouvoir appliquer correctement les nouvelles  mesures prises par le gouvernement tout en les communiquant à la population, pour une bonne distribution desdits produits.

Concernant la BRARUDI, le directeur des ventes, M. Armand Mbonimpa a signalé que cette entreprise doit faire le tout possible pour que toutes les provinces soient servies.

Il a, néanmoins, déploré qu’il y ait des commerçants qui font la spéculation sur les prix.

Il a également indiqué  que la BRARUDI a favorisé les détaillants de ses produits  tout en tenant compte du coût de transport afin que ces commerçants ne puissent pas augmenter les prix sous prétexte des frais de transports.

Pour sa part, la directrice commerciale de l’entreprise BUCECO, Mme Melissa Inamahoro  a précisé que la hausse du prix du ciment a été causée par le manque des  matières premières  provenant de l’extérieur du pays, l’insuffisance de l’électricité et le manque de carburant.  Aux responsables de l’entreprise BUCECO, le ministre de l’intérieur leur a recommandé  de faire le tout possible pour  de distribuer le ciment dans tout  le pays en donnant l’exemple de la commune Isare, province Bujumbura qui n’est presque pas servi.

Quant à la directrice générale de la SOSUMO, Mme Fides Bigirimana a souligné que la SOSUMO a distribué le sucre dans tout le pays tout en fixant le prix de kg à 3190 FBu pour les grossistes, 3240 FBu pour les semi-grossistes et 3300 FBu pour les détaillants. Elle a, déploré que les grossistes ou les semi-grossistes  vendent un Kg de sucre à 3300 FBu  comme les détaillants,  ce qui cause souvent la montée des prix.

Le ministre  de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, Martin Niteretse a recommandé  aux  responsables de cette entreprise de tout faire pour retrouver  les 15 tonnes  qui étaient destinées aux citoyens de la commune  Mukaza mais qui ont disparu.

Il  leur a, en outre, recommandé de dresser une liste de tous les commerçants du sucre dans tout le pays  et de le distribuer selon l’effectif des habitants par province. Il a saisi cette opportunité pour appeler  les usines de transformation qui utilisent le sucre, de l’importer  en soulignant que le sucre produit par la SOSUMO  est destiné seulement à la population.

Enfin, il a recommandé  de rayer sur la liste les commerçants qui ne récupèrent pas le sucre dans le stock de SOSUMO et les remplacer par les autres.