• mar. Juin 25th, 2024

Les caféiculteurs revendiquent l’augmentation du prix du café

ByAdministrateur

Août 18, 2023

BUJUMBURA,16 août(ABP) – Le cabinet du gouverneur de Bujumbura(ouest du Burundi) en collaboration avec les services de la direction provinciale de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage et l’Office de développement du café (ODECA) a lancé, lundi le 14 août 2023, la campagne de taille et de paillage du café, dans un champs de caféiers sis à la colline Mayemba, en commune Nyabiraba, a constaté l’ABP sur place.

Après une démonstration à la population, de taille et de paillage, le gouverneur de cette province, Désiré Nsengiyumva a exhorté les agronomes communaux et les moniteurs agricoles de poursuivre cette activité dans les communes et collines, afin d’augmenter la production. A la population, il a demandé d’augmenter les emblavures pour cette culture qui procure des devises au pays.

En présence du gouverneur qui a rehaussé de sa présence l’activité, un caféiculteur a indiqué que les gens  ne s’adonnent plus à la culture du café car le prix au kilogramme de cerises reste bas et les jeunes préfèrent cultiver les amarantes, le maïs et le haricot au détriment du café, estimant que leur prix au kg dépassent celui du café.

Une femme cultivatrice du café n’a pas contenu sa colère en disant que 1280 Fbu au kg de café cerise est très peu compte tenu des travaux d’entretien qu’exige cette culture, et de la cueillette,  qui coûtent très cher. Pour elle, il est impensable que le prix du café soit inférieur à celui du maïs, du haricot ou même des amarantes, quand on sait que le café est une culture d’exportation.

A gauche le directeur de la DPEAE Daniel Mazarahisha explique la procédure de la taille et du paillage