• lun. Avr 15th, 2024

Mobilisation provinciale pour la campagne de vaccination contre la poliomyélite, 2ème passage

ByAdministrateur

Août 18, 2023

RUTANA/CIBITOKE/BURURI/KIRUNDO/BUBANZA, 16 août (ABP) Des réunions de mobilisation provinciale, pour le bon déroulement de la campagne de vaccination contre la poliomyélite couplée à la supplémentation en vitamine A et le déparasitage à l’albendazole 2e passage, ont été organisées dans certaines provinces.

En province Rutana, cent trente-cinq mille deux cent vingt-neuf (135 229) enfants sont attendus dans cette campagne pour les enfants de moins de huit ans, a indiqué le médecin directeur de la province sanitaire de Rutana, Dr Colin Kaze, le 15 août 2023, au cours d’une réunion de mobilisation de la population pour la réussite de ladite campagne.

Le Dr Kaze a précisé qu’au cours du premier passage, environ 130% des enfants qui étaient attendus pour la vaccination ont été vaccinés. Néanmoins, il a déploré que dans certains ménages, les équipes de vaccination n’y avaient pas trouvé la totalité des enfants cibles y habitant, ce qui a fait une tâche de plus à l’équipe de retourner pour atteindre les enfants non vaccinés avant la fin de la campagne.

Il a appelé les administratifs à tous les niveaux à une implication effective afin de pouvoir réussir à servir la totalité des enfants concernés. Pour la population, il leur a appelé à suivre des indications de l’administration, et à aider dans l’encadrement de leurs enfants afin que les équipes chargées de la vaccination les retrouvent à leurs domiciles.

En marge de la vaccination contre la poliomyélite, qui concerne tous les enfants de moins de huit ans, ceux de six à cinquante-neuf mois recevront une supplémentation en vitamine A, et ceux âgés d’entre un an et sept ans recevront un comprimé d’Albendazole.

En province Cibitoke, le médecin directeur de la province sanitaire, Dr. Jean Claude Habiyaremye, a indiqué, lors de la réunion préparatoire du 2e passage de la campagne de  vaccination contre la poliomyélite,  que le premier passage a connu des difficultés liées aux cas de refus observés dans les districts sanitaires de Bukinanyana et Mabayi. Il a cité le cas des parents qui ont caché leurs enfants, à cause des croyances religieuses, ce qui a fait que la province ne dépasse pas 93%, alors que l’objectif était de 95%.

Dans cette réunion des responsables de trois districts sanitaires de Cibitoke, avec les administratifs, les représentants des confessions religieuses et de la société civile, il a été recommandé aux administratifs de s’y impliquer activement pour que tous les enfants soient vaccinés au cours du 2e passage.

Selon Dr Habiyaremye, un seul cas d’enfant non vacciné contre la poliomyélite, oblige tout le pays à reprendre la vaccination sur tout le territoire, alors qu’une telle campagne exige beaucoup de moyens financiers. Il a demandé à la population, d’amener tous les enfants de cette tranche d’âge au vaccin.

Quant au Représentant du gouverneur Ruben Tubirabe, il a interpellé tous les intervenants dans cette campagne pour le travail en synergie et a exhorté les administratifs à la base à faire la leur cette campagne. Signalons que plus de 160.000 enfants sont attendus pour être vaccinés en province Cibitoke.

En province Bururi, 106.167 enfants sont attendus pour être vaccinés. Dr Vénérant Nyambikiye, médecin provincial a indiqué que le taux de vaccination provincial pour le premier passage de vaccination était de 96%.  Il a précisé que le district sanitaire de Bururi a enregistré des meilleurs résultats avec 104%, celui de Rutovu 98% et le district sanitaire de Matana 84%.

Le médecin provincial demande aux administratifs, aux leaders religieux, à la population et aux vaccinateurs à s’y investir efficacement pour atteindre 100% de cible.

A  Kirundo, 232 807 enfants sont attendus pour être vaccinés contre la poliomyélite, 2e passage. Le médecin directeur de la province sanitaire Dr Samuel Kwizera a demandé à tous les partenaires d’aider à la mobilisation, en vue de pouvoir vacciner la majorité de ces enfants prévus car, le souhait est qu’au moins 95% des enfants soient vaccinés. Dr Kwizera a également signalé que le troisième passage est prévu au mois de septembre 2023.

En province Bubanza, 126 181 enfants de 0 à 7 ans sont entendus pour la vaccination contre la poliomyélite, couplée à la supplémentation en Vitamine A, et au déparasitage à l’albendazole.

Selon le médecin directeur du Bureau Provincial de la Santé (BPS), Dr Joëlle Bigirimana, 2272 personnes réparties en 284 équipes, sont prévues pour la mise en œuvre de cette campagne de vaccination. Et les vaccinateurs seront placés aux centres de santé, d’autres seront en mobiles pour passer dans chaque ménage, dans le but d’atteindre l’objectif de 95%, comme couverture de vaccination.

Le représentant de l’OMS a indiqué que, depuis le mois de Janvier de cette année, 9 cas de poliomyélite sont déjà détectés, en province Bubanza, d’où, dit-il, plus qu’opportun d’organiser cette campagne de vaccination, et car, un seul cas, confirmé, vaut l’épidémie, ajoute-t-il.

Le médecin directeur du BPS et personnel soignant, déplorent le refus de vaccination par des adeptes de certains sectes et confessions religieuses, comme ceux d’Eusébie Ngendakumana, ceux qui se nomment laïcs et certains des adventistes du 7ème jour. Ceux-ci cachent leurs enfants ou déménagent pour revenir après les campagnes de vaccination, disant que même Jésus a guéri beaucoup de gens, sans médicaments. Ce refus se manifeste, souvent, sur les collines Masare et Kivyuka de la commune Musigati, Kanenga et Masha en commune Mpanda, Mugimbu en commune Bubanza. D’autres refusent l’encre mis sur le doit de l’enfant vacciné et le marquage à la craie, sur les portes des maisons, a-t-on appris sur place.

Le gouverneur de la province Bubanza, Cléophas Nizigiyimana, demande l’implication effective de tous, chacun dans son secteur d’activité, pour la bonne réussite de cette campagne de vaccination.

Il est à signalé que le deuxième passage de vaccination contre la poliomyélite aux enfants en âge compris entre 0 et 7 ans, aura lieu du 17 au 22 août 2023.

Vue partielle des participants à la réunion de sensibilisation.