• lun. Avr 15th, 2024

Avis et considérations sur les quotas ethniques dans l’exécutif, le législatif et le judiciaire

ByAdministrateur

Août 23, 2023

RUTANA, 18 août (ABP) Le président du Sénat burundais, M. Emmanuel Sinzohagera a rencontré, le jeudi 17 août 202,  la population des communes  Rutana, Bukemba, Gitanga et Giharo de la province de Rutana, au chef-lieu de la commune Bukemba pour entendre les points de vue de la population sur l’abolition ou pas du quota ethnique dans  l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

La majorité des intervenants dont les notables collinaires, ont signalé qu’ils ne voyaient pas la nécessité de la considération de l’appartenance ethnique pour qu’une personne puisse occuper une position de travail quelconque. Certains ont déploré  que des personnes moins compétentes puissent occuper des places importantes à cause de leur ethnie, ce qui ne favorise pas le développement.

Ils ont ajouté que  le problème ethnique ne se manifeste pas seulement dans le domaine de gouvernance, ayant que certains parents s’opposent toujours aux mariages entre les personnes d’ethnies différentes. Ils ont proposé que le gouvernement organise des sessions de sensibilisation de la population sur l’importance de vivre ensemble dans sa diversité, pour enfin aboutir à cet objectif.

Les Batwa qui se sont exprimés ont soutenu le maintien de cette considération, tout en demandant d’avoir quelques pourcentages comme les hutu et les tutsi, en reconnaissance de leur existence.

Sinzohagera a fait savoir qu’à la fin des consultations, un rapport général sera transmis au président de la République, lequel rapport déterminera la décision du gouvernement sur ce sujet.

Il a appelé les chefs de collines à organiser des réunions dans leurs collines d’action afin que tout Burundais ait l’occasion de se prononcer sur cette problématique.

Il leur a aussi appelé à noter les avis de la population dans des rapports qui seront transmis aux administrateurs des communes, qui, à leur tour, les transmettront aux gouverneurs des provinces, pour qu’ils atteignent le Sénat.

La population donnant son point de vue sur les quotas ethniques