• lun. Juin 17th, 2024

La jeunesse Africaine invitée à participer dans la prévention et au règlement des différends 

ByAdministrateur

Août 28, 2023

BUJUMBURA, 25 août (ABP) – Le parti CNDD-FDD a organisé jeudi le 25 août 2023, une conférence d’échanges d’expériences à l’endroit des jeunes Imbonerakure et des jeunes issus des différents partis au pouvoir des pays Africains dont le CCM de la Tanzanie, le FLN de l’Algérie et d’autres partis au pouvoir en Zimbabwe, Namibie, RDC, Afrique du Sud, Congo Brazzaville, Tchad, et autres, dans le cadre de la célébration de « l’Imbonerakure Day, 7ème édition ».

Le secrétaire général-adjoint du parti CNDD-FDD, Cyriaque Nshimirimana a d’abord souhaité la bienvenue aux différentes délégations venues des partis au pouvoir de certains pays Africains. Selon lui, ça témoigne de l’excellence des relations qui lient les pays Africains et leurs formations politiques respectives. Il a aussi indiqué que cette conférence a été organisée pour échanger sur le sens, le rôle et l’impact de l’implication de la jeunesse burundaise en particulier et la jeunesse Africaine en général, dans la promotion des valeurs de paix et de sécurité, en vue du développement socioéconomique initié par les partis au pouvoir dans leurs pays respectifs.

Le thème qui a été choisi pour cette année : « Le rôle de la jeunesse Africaine dans la promotion des valeurs de paix et de sécurité, piliers du développement durable », leur invite à placer la réflexion au-delà des frontières nationales. Ceci leur amène aussi à aborder logiquement et d’emblée la problématique de solidarité Africaine, face aux défis communs en tant que continent.

Cependant, il apparaît que la solidarité Africaine qui, jadis, a permis le renforcement et le succès des mouvements panafricaniste de décolonisation, semble aujourd’hui être une valeur en voie de disparition. Il n’a pas manqué de préciser que le rôle des jeunes est crucial, tant dans le domaine du développement que dans le domaine de la gouvernance.

Nshimirimana a également fait remarquer que la jeunesse Africaine est un puissant levier de relance économique du continent et que cette dernière a besoin des actions concrètes de la part des États. En contrepartie, elle doit se montrer à la hauteur de la confiance que le monde entier place en elle.

Il a profité de l’occasion pour féliciter la ligue des jeunes Imbonerakure, expliquant que malgré beaucoup de défis auxquels le pays était confronté, ils ont toujours trouvé les moyens de contribuer de manière constructive, à la cohésion sociale, à la stabilité et au développement du pays.

Il a demandé aux jeunes Africains de prendre l’engagement de contribuer chaque jour, redorer l’image de leurs pays respectifs, pour contrebalancer les mauvaises et condescendantes représentations des pays Africains faites par certains dirigeants. Les ambitions des impérialistes n’ont pas changé, seules les stratégies évoluent, a ajouté le secrétaire général adjoint du parti CNDD-FDD.

Lors de sa présentation sur « Le rôle de la jeunesse Africaine dans la promotion des valeurs de paix et de sécurité », M. Willy Nyamitwe a indiqué que les jeunes font partie des premières victimes de la radicalisation et des conflits. Leur participation à la prévention et au règlement des différends est donc essentielle à l’instauration d’une paix durable.

Selon M. Nyamitwe, l’un des projets phares de l’Agenda 2063, est le programme « Faire taire les armes » à l’horizon 2030 pour créer des conditions propices au développement de l’Afrique, expliquant qu’à l’absence de la paix et la sécurité, le développement de l’Afrique n’est pas possible.

Il a aussi ajouté que l’Agenda de 2063 prévoit une Afrique dont le développement est axé sur les citoyens, s’appuyant sur le potentiel de ses populations, en particulier de ses femmes et jeunes tout en prenant soin des enfants.

L’Afrique doit être dotée d’une identité culturelle forte, de valeurs, d’une éthique et d’un patrimoine communs. Le continent doit être politiquement uni, basé sur les idéaux du panafricanisme et sur la vision de la renaissance de l’Afrique. L’agenda 2063 prévoit aussi une Afrique où règnent la bonne gouvernance, la démocratie, le respect des droits de l’homme, la justice et l’État de droit.  Il prévoit une Afrique en tant qu’acteur et partenaire fort et influent sur la scène mondiale.

Les jeunes  Africains participants à cette réunion ont proposé un bon encadrement à l’endroit des jeunes pour arriver à la paix durable dans leurs pays respectifs. Selon eux, une jeunesse qui n’est pas bien encadré est instrumentalisée pour des raisons économiques des grandes puissances et politiques de ceux qui veulent se maintenir au pouvoir. Les jeunes Africains ont émis le souhait de voir le dialogue privilégié en cas des conflits.

Vue partielle des jeunes Africains participant à la conférence