• lun. Avr 15th, 2024

Le 2ème vice-président du Sénat participe aux travaux de développement communautaire

ByAdministrateur

Sep 25, 2023

RUYIGI, 23 sept (ABP) – Le vice-président du Sénat burundais, M. Fabrice Nkurunziza s’est joint à la population de la province Ruyigi dans les travaux communautaires de bétonnage de la cour intérieure de la province Ruyigi, le samedi 24 septembre 2023.

Il a  félicité la population de Ruyigi pour avoir participé à la construction des bureaux de la province. Il lui a encouragé à continuer à s’atteler aux travaux de construction des infrastructures d’intérêt public et surtout la construction des salles de classes pour qu’aucun enfant en âge scolaire ne  rate cette occasion.

Le gouverneur de cette province, Mme Emmerencienne Tabu a, dans son mot d’accueil, annoncé que ces travaux de bétonnage ont débuté depuis le début de septembre et que grâce à la participation massive de  la population, ils pourraient s’achever à la fin du même mois. Elle a, pourtant, déploré le fait qu’il ait insuffisance des salles de classes dans les différentes directions communales de l’enseignement et que toutes les personnes et organisations qui soutiennent l’Etat burundais  devraient songer à renforcer leur participation dans cette province pour que les abandons scolaires qui se sont manifestés au cours des années scolaires passées puissent diminuer ou s’arrêter carrément.

Abondant dans le même sens, le 2ème vice-président du Sénat burundais a indiqué que le phénomène d’abandons scolaires reste une triste réalité au Burundi alors que l’éducation gratuite pour tous les enfants en âge de scolarité est en vigueur. Il  a demandé à  tous les parents de faire un suivi régulier et rigoureux de leurs enfants et d’unir leurs forces dans toutes les collines du pays pour une éradication effective, durable et définitive de ce problème. Il  a souligné que l’avenir radieux du pays et le développement durable des jeunes générations dépendra de la scolarisation universelle des enfants. Il a rappelé que l’époque où le pays attendait des aides étrangères pour amener les enfants à l’école est révolue et a encouragé tous les Burundais à joindre leurs forces pour relever  les défis de ce secteur