• lun. Juil 15th, 2024

Vers un Burundi paisible et un développement durable

ByAdministrateur

Sep 25, 2023

BUBANZA, 21 sept (ABP) – Des responsables de l’Observatoire national pour la prévention du génocide, l’éradication des crimes de guerres et d’autres crimes contre l’humanité, ont réuni, mercredi le 20 septembre, les leaders des différents secteurs de la province Bubanza, dans le but d’échanger sur des obstacles à un Burundi paisible et la contribution de chacun, au développement durable, a-t-on appris sur place.

Selon ces leaders, certains des obstacles à un Burundi paisible, encore probables, sont entre autres les conflits fonciers, boissons prohibées, stupéfiants, le concubinage et l’adultère, l’insuffisance du personnel et des matériels dans le domaine de l’éducation, le dysfonctionnement de certaines instances judiciaires, la pression démographique et autres.

Ces leaders des divers secteurs ont promis de multiplier des réunions avec leurs dirigés, afin d’échanger sur tout ce qui peut être nuisible au bien être de la population, et passer à la prévention. Ils promettent la poursuite de la bonne collaboration dans la  quadrilogie.

Quant au développement durable, ils demandent la construction des routes, l’augmentation de l’électricité, l’eau potable, la mise en place des unités de transformation des produits agri-pastoraux, la lutte contre la corruption, l’organisation en coopératives, la multiplication des canaux d’irrigation et autres.

Le président de cet observatoire national, Jean de Dieu Mutabazi, a indiqué que ces contributions seront mises dans un rapport, qui sera transmis aux concernés pour solutions.

A noter que cet atelier a été organisé sous le thème : « Unissons-nous pour bâtir un pays paisible à travers la consolidation de la paix, le développement durable, et la prévention des violences ».

Vue partielle des participants