• sam. Avr 13th, 2024

La 2ème session du comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et experts pour l’Afrique centrale et de l’est, se veut prometteuse

ByAdministrateur

Oct 9, 2023

BUJUMBURA, 30 sept (ABP) – La 2ème session conjointe du comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et experts pour l’Afrique centrale et de l’est, qui se déroulait à Bujumbura et qui avait vu la participation de plus de 20 pays s’est clôturée vendredi 29 septembre 2023 et s’est voulu prometteuse si, du moins, on analyse ses conclusions.

Le thème qui a guidé cette session tout au long de son déroulement était : « Eriger l’Afrique centrale et orientale en origines de qualité et destination d’investissements de choix pour accélérer l’industrialisation, la diversification économique et renforcer la sécurité alimentaire ».

Sur base des discussions et débats ayant suivi les présentations des experts enrichis par un certain nombre de panels, certaines recommandations ont été émises.

A la commission  économique des Nations Unies pour l’Afrique et les partenaires financiers, il a été recommandé en particulier de soutenir la diversification économique et le développement de la chaine de valeur ; de plaider en faveur de l’inclusion des femmes dans les instances de prise de décisions et les aider, aussi, dans l’établissement des liens entre elles au niveau régional.

A l’endroit des Etats, les recommandations ont été, entre autre, aider les petits exploitants agricoles à renforcer et développer leur capacités, mais aussi et surtout encourager la consommation des produits alimentaires nationaux, afin de réduire la dépendance à l’égard des importations, reconnaitre le potentiel de la main d’œuvre de la jeunesse et des technologies pour rentabiliser l’agriculture.   Il a été, également, recommandé le soutient des femmes dans l’agro-industrie, améliorer la productivité agricole par l’adoption des technologies et l’incitation par les agriculteurs à développer le système d’irrigation.

Pour sa part, le représentant du ministre des finances, du budget et de la planification économique, M. Denis Ndagijimana, directeur de la programmation a fait savoir qu’il reste convaincu que les conclusions issues des différents échanges vont contribuer dans le sens constructif au développement socio-économique des Etats respectifs. C’est ainsi qu’il a exhorté les participants à s’approprier de ces conclusions en les compilant et en les mettant en application dans les pays respectifs.