• mar. Avr 23rd, 2024

Réunion d’information sur une nouvelle Confédération « Nkingi y’amagara meza »

ByAdministrateur

Oct 9, 2023

BUJUMBURA, 29 sept (ABP) – Le secrétaire exécutif permanent au ministère de la Solidarité nationale, des Affaires sociales, des Droits de la personne humaine et du Genre, M. Arcade  Nimubona a procédé jeudi  le 28 septembre 2023, à l’ouverture d’une réunion d’information sur une   nouvelle Confédération Nationale des Mutuelles Communautaires de Santé (CONAMUS) » dénommée Nkingi y’amagara meza, pour informer les partenaires sur le rôle et les missions assignés à cette nouvelle confédération, ainsi que son rôle dans l’extension de la couverture sanitaire universelle. Cette réunion a été organisée  par la CONAMUS en  collaboration avec  la Plateforme des Acteurs des mutuelles de santé au Burundi (PAMUSAB).

Dans son  discours, M.  Nimubona  a indiqué que le gouvernement du Burundi a, depuis longtemps, manifesté son engagement ferme de garantir une protection sociale convenable pour toute la population burundaise comme étant le pilier du développement. Cela se manifeste par différentes interventions menées par le Gouvernement et ses partenaires au développement dans ce secteur.

Il a aussi précisé que la nouvelle Politique Nationale de la Protection Social (PNPS) 2023-2033 qui vient d’être élaborée. Les objectifs de cette politique s’alignent à l’un des piliers de l’axe stratégique du développement du capital humain mais aussi à la vision du Burundi « pays émergent en 2040 et développé en 2060 », qui a comme finalité de faire du Burundi une nation caractérisée par une augmentation soutenue de la production et des changements structurels conduisant à l’augmentation de l’espérance de vie et la  longévité, la satisfaction des besoins fondamentaux, la réduction des inégalités, du chômage et de la pauvreté dans toutes ses dimensions.

Prenant la parole, le président de la CONAMUS, M. Deo Claude Nshimirimana a rappelé que la santé est une richesse à préserver, c’est pour la raison qu’ils se sont regroupés ensemble, avec l’appui des organisations de la population burundaise du secteur informel et rural, pour constituer des mutuelles communautaires de sante. Il a cité certaines organisations  promotrices de ces mutuelles dont l’ADISCO et l’UCODE-AMR, regroupées dans la PAMUSAB depuis 2010.

Le directeur de la CONAMUS a lui aussi précisé que les mutuelles de santé arrivent à un pas important. Par exemple, le paquet de soins offert par toutes ces mutuelles dans les formations sanitaires est actuellement harmonisé, les cotisations des membres sont identiques et les modalités d’accès aux soins de santé, et d’ajouter que toutes les mutuelles utilisent un logiciel unique qui facilite à la  fois la gestion et le suivi évaluation.

Selon toujours lui, grâce à ces mutuelles de santé, les médecins conseils sont à l’œuvre et permettent l’amélioration des prestations offertes à leurs mutualistes ainsi que les relations avec les formations sanitaires. Le mécanisme d’inter mutualité a été aussi mis en place et permet aux membres de ces mutuelles de santé de se faire soigner dans toutes les formations sanitaires conventionnées à travers tout le pays, grâce à eux, a-t-il souligné.

Au niveau de développement des mutuelles de santé, il a été jugé important de les structurer en faitières à différents niveaux en vue de renforcer leur travail en synergie. Il a en outre signalé que ces mutuelles de santé sont présentes dans 101 communes, réparties dans toutes les provinces du pays.

A ce jour, 140 mutuelles de santé qui comptent 31.252 ménages adhérents avec un total de 147 176 bénéficiaires assurés, sont opérationnelles. Il a aussi ajouté que ces mutuelles offrent des soins de santé de qualité dans les centres de santé et hôpitaux publics, privés et confessionnels et ces dernières jouissent d’une réputation auprès de ces structures de soins car elles honorent leurs engagements en payant mensuellement et régulièrement les factures de soins. Elles contribuent ainsi à l’économie des formations sanitaires  conventionnées.

Avant de terminer, il a exhorté les gouverneurs, les administrateurs communaux, les chefs de zone et de collines, de collaborer avec cette confédération en vue de faire la sensibilisation à la population, d’adhérer aux mutuelles de communauté de santé.

Il est à rappeler que la CONAMUS « Nkingi y’amagara meza » a pour mission de promouvoir les valeurs et les principes mutualistes, de représenter et défendre le mouvement mutualiste burundais, et a été créé en mai 2021.