• dim. Avr 21st, 2024

Déclaration relative à la journée mondiale de la Poste édition 2023

ByAdministrateur

Oct 17, 2023

BUJUMBURA, 9 oct (ABP) – La ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias, Mme Léocadie Ndacayisaba a sorti dimanche le 8 octobre 2023, une déclaration en rapport avec la journée mondiale de la Poste, édition 2023.

Dans cette déclaration, la ministre Ndacayisaba, a rappelé que le monde entier célèbre la journée mondiale de la Poste le 9 octobre de chaque année.

Cet important événement a été institué lors du congrès postal universel de Tokyo en 1969, en vue de marquer la date d’anniversaire de la fondation de l’Union postale universelle (UPU) en 1874.

Le Burundi en tant que pays membre de l’UPU s’associe au monde entier pour célébrer cet événement sous le thème choisi pour cette année « Unis pour la confiance, collaboré pour un avenir sûr et connecté ».

L’objectif de la journée mondiale de la Poste est de sensibiliser les particuliers et les entreprises au rôle de la Poste dans leur vie quotidienne et à sa contribution au développement socioéconomique dans le monde.

Selon la ministre ayant la communication dans ses attributions, le Burundi a mis un accent particulier dans l’élargissement de son réseau postal en dotant chaque administration communale au minimum d’un bureau postal et compte actuellement un réseau dense de 146 bureaux postaux, ce qui a contribué sensiblement dans l’inclusion financière et numérique de la population.

Les bureaux de poste servent aussi de centres essentiels pour des communautés soudées, inclusives et connectées. Ils donnent accès à des services indispensables de communication, commerciaux, sociaux, financiers et numériques et constituent souvent les seuls prestataires des services publics dans les régions isolées.

Au cours de cet exercice, a-t-elle précisé, dans le domaine de l’exploitation postale, la Poste a expédié 2958 envois à l’étranger tandis qu’elle a enregistré 1383 à l’import. Dans le domaine financier, la poste gère un réseau de 233 495 comptes courants et au cours de cette année, elle a accordé des crédits à 28920 personnes.

Selon Mme Ndacayisaba, le succès des postes au Burundi comme ailleurs, en tant que prestataires de services, repose sur la confiance acquise auprès de la clientèle. Les postes peuvent également tirer profit de cette relation existante basée sur la confiance pour aider à combler le vide devant lequel se trouvent bon nombre de personnes : le fossé numérique.

En connectant leur réseau physique étendu à la sphère numérique, les postes se  lancent dans une transformation numérique massive en vue d’offrir des services sécurisés en ligne dans le cadre de cette 4ème révolution industrielle.

Le Burundi en tant que pays émergent à l’horizon 2040 préconise que la Poste du Burundi ait un accès suffisant à l’internet, en s’assurant que tous ses bureaux, jouissent d’un accès à des outils et des technologies abordables et à la pointe du progrès pour appuyer les services de commerce électronique, de cyberadministration et de finance en ligne.

Dans le même ordre d’idées et dans l’avenir, la Poste du Burundi compte renforcer la confiance déjà acquise par l’instauration d’un système d’adressage électronique pour concrétiser la distribution d’envois à domicile, la digitalisation du réseau des boîtes postales, la redéfinition de la philatélie burundaise pour rendre très compétitif le timbre-poste philatélique du Burundi, accomplissement du partenariat avec le secteur bancaire et financier à travers la société BI-Switch, en vue de participer à l’interopérabilité bancaire.

En cette journée mondiale de la Poste, la ministre en charge de la communication, a recommandé à la Régie Nationale des Postes du Burundi, à collaborer avec d’autres pays qui ont déjà enregistré une avancée significative afin de s’en servir de modèle.

Au personnel de cette institution, elle lui a demandé de travailler dans le souci de rendre la Régie Nationale des Postes plus productive et compétitive et éviter de contribuer à sa destruction par des détournements.