• sam. Mai 25th, 2024

Faible taux d’adhésion au planning familial

ByAdministrateur

Oct 18, 2023

BUBANZA, 9 oct (ABP) – Le faible taux d’adhésion au planning familial est une triste réalité en province Bubanza (Nord-Ouest), et une des causes de la pression démographique. Ceci occasionne pas mal de conséquences néfastes dans la société, a-t-on appris, lors de l’atelier sur le développement des stratégies de plaidoyer politique, sur la santé sexuelle reproductive, qui a été organisé par l’ONG locale « Twitezimbere », du 5 au 6 Octobre, en province Bubanza.

Les participants à cette rencontre ont soulevé pas de conséquences entre autres l’exiguïté des terres arables, des conflits fonciers, effectifs pléthoriques dans des écoles, la pauvreté qui produit des enfants de la rue et autres, a-t-on appris sur place.

Les données du Bureau Provincial de la Santé, montrent qu’en 2022, le taux d’adhésion aux méthodes contraceptives modernes, était à 28.5% dans le district sanitaire de Mpanda, et à 16.2% au district sanitaire de Bubanza. Les causes de ce manque d’engouement sont le manque d’informations correctes, qui conduit aux rumeurs contre ces méthodes contraceptives modernes, la divergence entre conjoints, des croyances religieuses qui restent contre ces méthodes, des us et coutumes burundaises qui font que le sexe reste tabou, l’insuffisance des centres de santé amis des jeunes ainsi que l’ignorance.

Le chef de cabinet du gouverneur de la province Bubanza, Jean Bosco Nduwimana, de même que la représentante de l’ONG locale Twitezimbere, Dr Annick Gahimbare, ont plaidé pour la mise en place d’une loi spécifique en matière de la planification familiale, qui fixerait le nombre d’enfants par ménage. Ils ont appelé tous les acteurs à sensibiliser la population sur les conséquences néfastes de la pression démographique, et sur le bien-fondé de l’utilisation de ces méthodes contraceptives modernes. Le chef de cabinet du gouverneur de la province Bubanza a promis l’implication de l’administration, afin que ce taux d’adhésion aux méthodes contraceptives, augmente