• sam. Avr 20th, 2024

Commémoration du 62e anniversaire de l’assassinat du héros de l’indépendance nationale

ByAdministrateur

Oct 19, 2023

BUJUMBURA, 13 oct (ABP) – La commémoration du 62e anniversaire de l’assassinat du héros de l’indépendance nationale, le prince Louis Rwagasore, a eu lieu, le 13 octobre 2023, dans toutes les provinces du pays.

En Mairie de Bujumbura, les cérémonies marquant cette journée ont été rehaussées par la présence du président de la République Evariste Ndayishimiye accompagné de son épouse, le vice-président, le président de l’Assemblée nationale accompagné de son épouse, le président du Sénat et son épouse, ainsi que le premier Ministre accompagné de son épouse.

D’autres personnalités de marque comme les représentants du corps diplomatique et consulaire accrédité au Burundi, la princesse Christine Kamatari, l’ancien président de la République du Burundi Sylvestre Ntibantunganya, les membres du Gouvernement, les représentants des partis politiques et autres, étaient également sur place.

Vue partielle des autorités du pays à la colline Vugizo

Les cérémonies ont débutées par une messe à la Cathédrale Régina Mundi, célébrée par Mgr Anatole Rugerinyange. Partant de l’esprit patriotique du prince Louis Rwagasore, Mgr Rugerinyange a exhorté les leaders de toujours suivre l’exemple du héros de l’indépendance du Burundi, en privilégiant l’unité, la réconciliation et l’amour du prochain pour le bien être des Burundais.

Il leur a interpellé à se confesser, faire du jeûne, se convertir, prendre conscience du péché qu’on commet et éveiller chez les autres cette conscience pour demander le pardon en vue de se réconcilier avec le tout puissant et à se préparer ainsi au retour du Seigneur. Pour lui, le prince Rwagasore était un leader. Il avait une vision d’intérêt général et luttait pour la dignité et le développement de tout le peuple.

Après la messe, les cérémonies se sont poursuivies au Mausolée où repose le corps du prince Louis Rwagasore à Vugizo. Des gerbes de fleurs ont été déposées sur la tombe du héros de l’indépendance nationale, à commencer par le couple présidentiel, les corps diplomatiques, la famille du héros de l’indépendance et les partis politiques agréés au Burundi.

Avant de clôturer les cérémonies, les participants ont écouté le discours que le prince Louis Rwagasore a prononcé après les élections législatives du 18 septembre 1961.

En province Gitega (centre du pays), les festivités circonstancielles présidées par le gouverneur de province, Venant Manirambona, ont débuté par une messe en mémoire de l’illustre défunt, célébrée par Mgr Jean Marie Harushimana, à la paroisse Saint Sacrement de Rukundo. Une population nombreuse a répondu présente à ces cérémonies y compris les grandes personnalités provinciales.

Mgr Jean Marie Harushimana célébrant la messe

Le discours que le prince Rwagasore a prononcé, à l’occasion de la victoire de son parti, le 18 septembre 1961, est le même discours que l’on a fait écouter à la population participant aux cérémonies. D’après ce discours, il préconisait de faire du Burundi un havre de paix. Il rêvait aussi de mettre en place un gouvernement rassembleur pour conduire tous les Burundais sur la voie du développement durable. Sa vision était aussi de réhabiliter la justice sociale tout en s’inscrivant en faux contre les détracteurs de la paix et la sécurité, ainsi que la tolérance zéro contre ces derniers.

Dans son homélie, Mgr Harushimana a demandé à l’assistance de marcher dans les traces du héros de l’indépendance nationale par l’amour, la tolérance et le patriotisme. Les cérémonies se sont poursuivies par le dépôt de gerbe de fleurs au monument dédié au prince Rwagasore, par les représentants de l’administration provinciale et communale, ceux de la famille du défunt et les représentants des partis politiques à savoir le CNDD-FDD, l’UPRONA, Sahwanya FRODEBU, APDR, PRP et FRODEBU iragi rya Ndadaye.

En province Kayanza (nord du Burundi), les cérémonies ont débuté par une messe célébrée en sa mémoire.  Elles ont été rehaussées par l’administration provinciale, communale et bien d’autres couches de la population. Elles se sont poursuivies au monument de l’indépendance érigé à quelques mètres du bureau provincial, où 10 gerbes de fleurs ont été déposées respectivement par l’administration provinciale de Kayanza, l’administration communale de Kayanza, les forces de défense et de sécurité, l’appareil judiciaire ainsi que les partis politiques à commencer par le CNDD-FDD, l’UPRONA, le FRODEBU, le FNL, le CNL et l’APDR.

S’adressant aux participants dans les cérémonies du jour, le gouverneur Rémy Cishahayo, a invité ses dirigés à fournir plus d’efforts pour combattre les bandits et les escrocs, et pour atteindre la vision nationale de rendre le Burundi, un pays émergent en 2040 et un pays développé en 2060. Pour lui, c’est la seule façon de suivre les traces du feu héros de l’indépendance du Burundi. Il a laissé entendre que c’est celui qui a initié la mise en place des coopératives alors qu’il était le fils héritier du roi. Il a profité de l’occasion pour recommander à ses gouvernés d’éviter la conservation à domicile de leur argent et à adhérer dans les compagnies d’assurance.

Le gouverneur de Bubanza s’adressant aux participants aux cérémonies du jour

Le gouverneur Cishahayo a demandé aux motards et taxi-vélos de respecter les parkings déjà fixés, tout en leur rappelant d’appliquer correctement le code routier étant donné qu’ils ont été autorisés à travailler 24 h sur 24.

En province Bubanza (nord-ouest du Burundi), les habitants de toutes les cinq communes se sont rencontrés, au chef-lieu de la commune Bubanza. Six partis politiques, à savoir UPRONA, CNDD-FDD, Sahwanya FRODEBU, CNL, APDR et RANAC, ont déposé leurs  gerbes de fleurs au monument du Prince Louis Rwagasore.

Dans son allocution, le gouverneur de la province Cléophas Nizigiyimana, a appelé les habitants de cette province, à rester des héritiers fidèles du héros de l’indépendance, en travaillant avec vision pour le développement de leurs ménages et du pays. Et ceci, dans le but de soutenir le gouvernement responsable et laborieux, et sa vision d’un pays émergent en 2040 et développé en 2060. L’autre appel étant la sauvegarde de la paix et la sécurité, piliers majeurs du développement.

A noter que les festivités ont été débutées par une messe à la Cathédrale Christ Roi de Bubanza, où le prêtre a invité les chrétiens à la sagesse et à l’intégrité.

En province Makamba (sud du pays), les cérémonies de commémoration du 62e anniversaire de l’assassinat du prince Louis Rwagasore ont été aussi débutées par une messe à la paroisse Saint Pierre Claver de Makamba.

Dans son discours, le nouveau gouverneur de la province Makamba, Mme Tantine Ncutinamagara a demandé à la population de continuer à s’atteler aux travaux champêtres pour augmenter la production. Mme Ncutinamagara a en outre indiqué que c’est la contribution de tout un chacun qui permettra de mettre en œuvre la vision nationale de 2040 et de 2060.

Le gouverneur de la province Makamba lors de son allocution

Elle a également souligné que les membres des coopératives sangwe doivent bien utiliser les crédits que qu’elles ont reçus de la part du gouvernement. Elle a enfin conseillé la population de payer les impôts et taxes pour la construction de leur pays.

Le gouverneur sortant, Mme Françoise Ngozirazana a, dans son allocution, demandé à la population de prêter main forte au nouveau gouverneur, signalant que l’administration provinciale était en train de sensibiliser la population à construire de belles villes.

En province Cibitoke (nord-ouest), les cérémonies ont connu une participation nombreuse des élèves, et des fonctionnaires, en provenance de différentes communes que compte la province. Elles ont débuté par une prière œcuménique, par laquelle le Curé de la paroisse Cibitoke, a prié pour la bravoure des dirigeants burundais. Il a prié Dieu aussi, pour que la population obéisse et respecte ces derniers, en vue de se lever comme un seul corps pour développer le pays.

Vue partielle des participants en province Cibitoke

Après la prière, a suivi le dépôt de 10 gerbes de fleurs, par l’administration, sept partis politiques, les forums de femmes et des jeunes, à la place de l’indépendance.

Les cérémonies ont été clôturées par l’écoute du discours du héros de l’indépendance, après la victoire du parti UPRONA, en 1961.

En province Muramvya (centre-ouest), les cérémonies commémoratives du 62e anniversaire de l’assassinat du leader de l’indépendance du Burundi ont été dirigées par le nouveau gouverneur de cette province, Euphraim Ndikumasabo.

Après avoir écouté l’extrait du discours prononcé en 1961 par le héros de l’indépendance du Burundi, M. Ndikumasabo s’est présenté comme natif de la colline Rweteto de la commune Bukeye et récemment administrateur de cette dernière. Il a manifesté sa fierté de se présenter devant une foule de la population dont la majorité est constituée des jeunes qui représentent un bon avenir pour le Burundi émergent en 2040 et développé en 2060. Il a demandé la population de le soutenir par la prière, les bonnes œuvres et le fait de vivre dans l’unité.

Le gouverneur Ndikumasabo a aussi invité la  population participant aux cérémonies, de prendre référence aux héros nationaux, concernant l’amour de la patrie, à savoir le prince Louis Rwagasore, le président Melchior Ndadaye et Bihome.

M. Ndikumasabo a promis qu’il sera responsable conformément à la volonté du président de la République qui a pensé à son nom.

En province Cankuzo (est du Burundi), les cérémonies ont commencé par une messe en mémoire du héros de l’indépendance, et ont été suivies par le dépôt de gerbes de fleurs au monument de l’indépendance respectivement par l’administration, les partis CNDD-FDD, UPRONA, Frodebu, RANAC et ADR-imvugakuri.

Après avoir écouté le discours du héros Rwagasore, le gouverneur de la province a interpellé la population au changement de mentalité en s’attelant aux activités de développement des ménages et du pays. C’est ainsi que cette autorité l’a exhortée au développement des coopératives pour soutenir le président Evariste Ndayishimiye dans sa vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060.

À Rutana (sud-est du pays), les cérémonies ont débuté par une messe de requiem, suivies par le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’indépendance se trouvant au chef-lieu de ladite province.

Le gouverneur de Rutana prononçant son discours

Dans son allocution, le gouverneur de la province de Rutana, Olivier Nibitanga a appelé la population à participer aux travaux de développement communautaire et à s’occuper de l’hygiène de leurs entourages.

Il a saisi de cette occasion pour rappeler la population que la politique de stabulation permanente est toujours en vigueur, soulignant que ceux qui seront appréhendés avec leur bétail dans la recherche du pâturage sur les montagnes, seront sanctionnés conformément à la loi.

M. Nibitanga a appelé la population de Rutana à garder l’unité comme leur a appelé le héros de l’indépendance.