• lun. Avr 15th, 2024

Les habitants de Karama demandent d’être déménagés suite aux travaux de réhabilitation de la rivière Gasenyi

ByAdministrateur

Oct 19, 2023

BUJUMBURA, 17 oct (ABP) – Les habitants de la sous colline Karama, colline Gishingano, commune Isare de la province Bujumbura demandent d’être déménagés dans les meilleurs délais suite aux travaux de réhabilitation de la rivière Gasenyi en cours. Les forces des machines utilisées par l’OBUHA ont causé l’effondrement de la colline avec des maisons qui s’y trouvent, a constaté l’ABP lors d’une visite qu’elle a effectuée lundi le 16 octobre 2023, à l’endroit où se déroulent les travaux de canalisation de cette rivière.

L’un des habitants auprès de l’endroit en train d’être stabilisé, Thomas Niyonzima, a témoigné : « Nous avons salué le début des travaux de réhabilitation de la rivière Gasenyi par l’OBUHA. Mais par après, on a constaté que les forces des machines utilisées provoquent l’effondrement des collines et des maisons qui s’y trouvent, en commençant par de grandes fissures. Nous demandons à l’Etat de chercher, un endroit où nous pouvons nous installer. »

                                                                                                                                                     Mme Charlotte Nsengiyumva à gauche

Il a ajouté que le ministre des Infrastructures, de l’Equipement et des Logements Sociaux, Dieudonné Dukundane a, dans une descente effectuée sur cette colline, informé les habitants de cette colline qu’ils vivent dans le périmètre d’utilité publique, d’où ils devraient déménager et que le Gouvernement va les assister en tôles, qui sont disponibles déjà. D’après M. Niyonzima, « nous n’avons pas d’autres parcelles loin d’ici, ni les moyens de construire des maisons et nous ne pouvons pas attendre la période d’indemnisation parce que nos maisons ont été détruites », a-t-il alerté.  Juvénal Ndayizamba, l’administratif qui est parmi les cinq élus collinaires, a fait savoir qu’on estime neuf familles qui ont besoin d’être déménagés parce que leurs maisons ont été complètement détruites et d’autres ont déjà manifestés des fissures, étant donné que les travaux de l’OBUHA doivent continuer. Lui-aussi a demandé l’intervention de l’Etat, au moment où on a déjà annoncé une pluviométrie supérieure à la normale, en vue d’éviter des dégâts humains. Il a ajouté que lorsqu’ils entendent la pluie pendant la nuit, ceux qui ont des maisons déjà fissurées sortent de la maison de peur d’être emportés par cette dernière.

Quant à Mme Charlotte Nsengiyumva, elle a signalé qu’un caniveau dévié par l’ARB, lors du traçage de la route allant vers l’endroit appelé Isange, qui se jette dans la rivière Gasenyi, passant sur cette sous colline Karama, menace lui aussi les infrastructures environnantes, parce qu’il n’est pas bien canalisé. Elle demande d’attendre l’indemnisation et les délocaliser ailleurs parce qu’elle voit que vivre sur cette sous colline Karama n’est pas encore possible, suite à ces travaux de l’OBUHA.