• sam. Mai 25th, 2024

Ouverture d’une clinique des plantes en commune de Giharo

ByAdministrateur

Oct 19, 2023

RUTANA 18 oct (ABP) – Les agriculteurs de la commune de Giharo sont appelés à amener les mercredis, des échantillons des plantes ayant des signes de maladies auprès de la clinique des plantes désormais ouverte au chef-lieu de la commune Giharo pour pouvoir recevoir des traitements ou des orientations à suivre, dans le but de l’augmentation de la production agricole.

Selon M. Michel Manirakiza, un membre de la délégation du ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage venue dans ladite commune, mercredi, le 18 Octobre 2023, pour sensibiliser et lancer officiellement les activités de la clinique des plantes, a expliqué à la population cultivatrice de la commune de Giharo, certaines des maladies qui attaquent souvent des cultures vivrières comme le maïs, le manioc, la banane et le riz. Il lui a, également, indiqué le traitement de ces maladies ainsi que des actions préventives qu’elle peut entreprendre dans le but de les éviter.

                                                          Echantillons des plantes attaquées par des maladies

Le semis des semences sélectionnées qui doit se faire en même temps pour tous les agriculteurs ayant des terrains limitrophes, contribue à combattre certaines maladies comme la chenille légionnaire d’automne pour le maïs, a indiqué M. Manirakiza.  Il a ajouté que les restes du maïs, après la récolte, devraient aussi être enlevés des champs, afin de pouvoir les protéger contre la même maladie dans la saison qui suit cette récolte, a-t-il ajouté.

S’agissant de la pulvérisation des plantes, M. Manirakiza a recommandé le changement du produit de pulvérisation sur des plantes dans différentes saisons, car il permet que des insectes détruisant les plantes ne s’habituent pas au produit utilisé.

M. Manirakiza a appelé les cultivateurs de la commune de Giharo à semer des semences sélectionnées car, elles ont une résistance face à certaines maladies, et à suivre des orientations des agronomes ainsi que des moniteurs agricoles, afin de pouvoir protéger leurs champs contre ces maladies.Des activités pareilles se sont déroulées dans les communes de Musongati et Mpinga-Kayove lundi, le 16 octobre