• ven. Avr 19th, 2024

Présentation sur l’alimentation saine et équilibrée pour le bien être de l’humain

ByAdministrateur

Oct 19, 2023

BUJUMBURA, 16 oct (ABP) – L’Université Lumière de Bujumbura via son laboratoire de recherche en santé et nutrition, a organisé la semaine dernière à Bujumbura, une conférence publique sous le thème « Alimentation et Santé », dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’alimentation célébrée le 16 octobre de chaque année.

Lors de cette conférence, l’enseignant-chercheur de l’Université du Burundi, M. Robert Muvunyi ayant exposé sur l’alimentation saine et équilibrée pour le bien être de l’humain, a précisé que, selon l’organisation mondiale de la santé, une alimentation saine et équilibrée est celle incluant trois groupes d’aliments. Il s’agit des aliments de construction riches en protéines, des aliments de force riches en glucides et lipides et des aliments de protection dont les fruits et légumes, ajoutant que ceux-ci doivent être consommés en quantité et qualité suffisante.

M. Muvunyi a aussi signalé que, pour qu’un régime soit qualifié d’équilibre, trois conditions doivent être remplies. Les glucides doivent fournir entre 50 et 55 % des apports énergétiques totaux, les lipides doivent fournir 30 à 35% de l’énergie totale et quant aux protéines 10 à 15 % du total énergétique doit être fourni. Il a  en outre montré qu’il y a des  groupes vulnérables qui ont besoin d’une alimentation saine et équilibrée. Il a cité les nourrissons, les jeunes enfants, les adolescents, les femmes enceintes, les femmes allaitantes ainsi que les personnes âgées.

Concernant l’alimentation des nourrissons et du jeune enfant, le chercheur Muvunyi a signifié que l’initiation de l’allaitement doit se faire dans la première heure, après la naissance et qu’il doit y avoir l’allaitement maternel exclusif durant les six premiers mois. Pour lui, le lait maternel ne peut être produit par aucun moyen artificiel et qu’il est unique de par sa composition et sa fonction. Le lait maternel est bénéfique pour les nourrissons. Il contient des nutriments équilibrés et enzymes digestives, faciles à digérer pour l’enfant et changeant au cours du temps pour répondre aux besoins changeants du bébé qui grandit. M. Muvunyi a également révélé que l’allaitement maternel est aussi bénéfique à la mère allaitante. Il joue un rôle contraceptif en diminuant le risque de développement d’anémie ferriprive et renforce le sentiment d’attachement entre une mère et son enfant.

Le chercheur Muvunyi a recommandé  de ne jamais servir du miel et les arachides aux nourrissons de moins d’un an, ceux-ci peuvent causer le botulisme infantile et les allergies fatales chez les nourrissons, a-t-il expliqué. Répondant à la question des aliments compléments à privilégier chez les nourrissons, il a suggéré d’introduire les légumes entre autres les haricots verts, les épinards et les carottes au 4ème mois révolu, sans oublier les fruits écrasés et bien mixés après les légumes dès la fin de ce mois. En ce qui concerne l’alimentation des adolescents au Burundi, le chercheur Muvunyi les a conseillé de privilégier les aliments riches en fer comme les viandes et les légumes verts, ceux riches en calcium comme le lait pasteurisé et le fromage, les aliments riches en vitamines D tel que les œufs ainsi que les aliments riches en protéines comme les œufs et les petits pois.