• dim. Avr 21st, 2024

Réunion d’évaluation de la situation générale de la province

ByAdministrateur

Oct 19, 2023

BUJUMBURA, 18 oct (ABP) – Le gouverneur de la province Bujumbura, Désiré Nsengiyumva a tenu mardi, le 17 Octobre 2023, une réunion à l’intention des chefs de service et des administrateurs communaux, au cours de laquelle, les participants ont touché presque tous les points de la vie de cette province, a constaté l’ABP sur place.

Dans le domaine sécuritaire, le gouverneur Nsengiyumva a fait remarquer qu’il y a un relâchement dans la surveillance et a appelé les administrateurs des communes Kabezi et Mutimbuzi à redoubler d’efforts dans la vigilance sur la frontière avec la République démocratique du Congo, un pays instable sur le plan sécuritaire.

Selon lui, des patrouilles sont régulièrement organisées par les forces de sécurité mais, ces administrateurs ne sont pas informés, alors qu’ils devraient être à leur côté. Il les a exhortés à se réveiller.

                                                                                                                                        vue partielle des participants

Par ailleurs, des cas de fraudes sont rapportés à Vugizo, Rugarika et Kabezi, mais, les administrateurs de Mutimbuzi et Kabezi ne sont pas au courant de cette situation. Des pêcheurs se lamentent au quotidien à cause des injustices et des vols qu’ils subissent dans le lac Tanganyika, tout cela se passe à l’insu de ces administratifs, et les a exhortés à se réveiller suivre de près ces cas contentieux et y trouver des solutions.

Dans le domaine de l’environnement, l’agriculture et l’élevage, le gouverneur a indiqué qu’il est impensable que la province de Bujumbura, une région agricole et fertile manque de la fumure et des semences de qualité, ajoutant que même l’encadrement des agriculteurs est insuffisant. Il a appelé le directeur provincial de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, Daniel Mazarahisha à déployer les agronomes communaux de leurs bureaux pour se rendre sur terrain pour un encadrement de proximité des agri-éleveurs.

Par rapport au manque de semences de maïs, une question soulevée par les administrateurs communaux, alors que les agriculteurs avaient collecté de l’argent, M. Mazarahisha a signalé qu’il n’y aura plus de semences hybrides PAN 53 importées pour cette saison.  Il les a renvoyés aux commerçants qui vendent ces semences et le prix ne doit pas dépasser 8000Fbu.

En matière d’élevage, le gouverneur est revenu sur la politique d’élevage de lapins, invitant tout le monde à s’y mettre et a informé l’assemblée qu’une usine en cours de construction en province Gitega traitera la viande du lapin, sa peau et ses griffes.