• mar. Avr 23rd, 2024

Commémoration du 30e anniversaire de l’assassinat du président Melchior Ndadaye

ByAdministrateur

Oct 24, 2023

BUJUMBURA/BURURI/CANKUZO/CIBITOKE/KARUSI/MAKAMBA/MURAMVYA/ MWARO/NGOZI/RUTANA, 23 oct (ABP) – Le Burundi a commémoré, samedi le 21 octobre 2023, dans toutes les provinces du pays, le 30ème anniversaire de l’assassinat du héros de la démocratie, feu président Melchior Ndandaye.

En province Bujumbura (ouest du Burundi), la commune Mutambu a abrité les cérémonies du jour qui ont débuté par une messe en sa mémoire. Elles se sont poursuivies au monument du héros de la démocratie où des gerbes de fleurs ont été déposées par le cabinet du gouverneur de Bujumbura, la commune Mubimbi, les partis politiques comme le CNDD-FDD, Sahwanya FRODEBU et APDR.

Le gouverneur de la province Désiré Nsengiyumva a, dans son discours, indiqué que l’assassinat du héros de la démocratie a été suivi par des tueries à grande échelle à travers tout le pays, et qu’on était là pour se rappeler de ce qui s’est passé pour dire plus jamais que cela n’arrive. Il a souligné que le pouvoir passe par les élections, tout en appelant les partis politiques à s’y préparer afin d’entrer en compétition. Il a ajouté que le gagnant des élections doit diriger dans l’intérêt de tout le monde. Il a exhorté les responsables des partis politiques perdants des élections à aider le gagnant à propulser le pays vers le développement en participant aux travaux communautaires et autres projets dans l’intérêt du citoyen.

En province Bururi, les cérémonies ont débuté par une messe célébrée à la cathédrale Reine Marie de Bururi, puis a suivi le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’indépendance par les représentants de l’administration provinciale et communale, les représentants des partis politiques agréés à savoir CNDD-FDD, UPRONA, SAHWANYA FRODEBU, CNL et APDR.

Dans son discours de circonstances, le gouverneur de la province Léonidas Bandenzamaso est revenu sur la justice équitable dans la société, source de paix et sécurité. Il a demandé à la population et surtout les leaders à pratiquer l’élevage de lapins dans chaque ménage et aux établissements scolaires.

En province Cibitoke, les cérémonies ont été rehaussées par la présence du gouverneur de province, Carême Bizoza en compagnie d’un représentant des parlementaires. Elles ont débuté par une prière œcuménique, où le Curé de la paroisse Cibitoke a  prié en faveur de la bravoure, au profit des dirigeants du pays, à l’instar du héros de la démocratie. Il a prié aussi pour les burundais, qui doivent emboîter le pas du héros de la démocratie, qui prônait la justice pour tous et la liberté de tout citoyen. Après, ça a été le dépôt de neuf gerbes de fleurs, à commencer par celui de l’administration, suivi de six des partis politiques, et deux pour le forum de femmes et celui des jeunes. Les cérémonies ont été clôturé par l’écoute du discours du feu président Ndadaye, après la victoire de son parti « Sahwanya FRODEBU en 1993.

A RUTANA, les cérémonies de cette journée ont commencé par une messe à la cathédrale Saint Joseph de Rutana, qui a été suivie par le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’unité, par les représentants de l’administration, des forces de la défense et des partis politiques.

S’adressant aux participants dans les cérémonies, le gouverneur M. Olivier Nibitanga a annoncé que les églises bâties à partir des bambous en province de Rutana vont être fermées dans le but de protéger la population contre des accidents pouvant survenir. Il a expliqué que des constructions du genre ne résistent pas aux pluies abondantes.

  1. Nibitanga a appelé aux représentants des confessions religieuses à vérifier que leurs églises sont construites en dur. Il a également précisé que l’institut géographique du Burundi (IGEBU) a annoncé une forte pluviométrie cette année par rapport aux années passées, et que des pertes en vies humaines ont déjà été enregistrées en province de Makamba, suite à l’effondrement d’une église à cause d’une pluie torrentielle. Partant de la même cause, le gouverneur Nibitanga a invité la population à se préoccuper de l’hygiène, mais aussi à prendre des précautions dans le but de protéger leurs maisons d’habitation contre des eaux des pluies.

En province Karusi, après la messe célébrée à la paroisse Sacré Cœur de Karusi, les cérémonies se sont déroulées au monument à la fois de l’indépendance et de l’unité. L’hymne national a précédé le dépôt des gerbes de fleurs par l’administration et les représentants des partis CNDD-FDD, UPRONA, SAHWANYA FRODEBU et APDR.

Le public a, par après, procédé à l’écoute du discours du héros de la démocratie lors de son investiture. Dans ce discours, il avait évoqué l’avènement d’un Burundi nouveau où règneraient la justice, la tolérance et l’équité. La paix et la sécurité, le respect des droits humains, la sauvegarde de l’unité nationale, la liberté des citoyens, le travail et développement, la bonne gestion et le partage équitable du patrimoine national seraient les grandes caractéristiques du Burundi nouveau, selon le feu président Melchior Ndadaye.

Le gouverneur de Karusi, Mme Dévote Nizigiyimana, regrette les évènements malheureux qu’on célèbre au mois d’octobre. Le héros de l’indépendance et celui de la démocratie ont marqué l’histoire du Burundi. Ils doivent servir d’exemple à tout le monde. Elle a demandé aux participants de faire un examen de conscience pour dire si oui ou non ils militent pour la démocratie. Oui l’une des caractéristiques de la démocratie est l’élection, les élus du peuple se rappellent-ils de leur devoir de bons dirigeants pour l’intérêt du peuple, comme le souhaitaient mos regrettés héros, se demande Mme Nizigiyimana.

A Ngozi, les cérémonies ont été marquées par la prière et le dépôt des gerbes de fleurs par les administratifs et les partis politiques œuvrant dans cette province. Les participants ont eu l’occasion de suivre le discours du feu président Melchior Ndadaye, après la victoire de son parti en 1993.

Le nouveau gouverneur de la province, Désiré Minani a invité les participants à ces cérémonies d’imiter le bon exemple du hors de la démocratie et de perpétrer l’héritage légué au peuple Burundais.

 

Les cérémonies du 30e anniversaire de l’assassinat du héros de la démocratie en province Cankuzo ont eu lieu en commune Cendajuru et ont été marquées par une messe en sa mémoire et le dépôt des gerbes de fleurs.

S’adressant à la population, le gouverneur Boniface Banyiyezako a interpellé la population à suivre l’héritage du héros Ndadaye tout en s’attelant aux travaux d’auto-développement. Il a aussi invité les élèves à éviter les grossesses non désirées.

En province Makamba (sud du Burundi), l’administrateur de Makamba, Mme Zuena Irakiza, a indiqué que la commémoration de l’assassinat du héros de la démocratie nous rappelle au respect de la dignité humaine et à la liberté d’expression que Ndadaye prônait. Elle a ainsi demandé à la population de protéger l’environnement pour augmenter la production.

Le gouverneur, Mme Tantine Ncutinamagara, a interpellé la population à renforcer la fraternité et l’unité le socle de tout développement. Elle l’a en outre conseillé à mettre en œuvre les conseils des leaders de différents secteurs de la vie du pays.

A Mwaro, les cérémonies ont eu lieu en commune Nyabihanga et étaient caractérisées par la prière, le dépôt des gerbes de fleurs et l’écoute du discours du héros de la démocratie.

La province Muramvya (centre-ouest) s’est également jointe aux autres provinces du pays. Les festivités ont suivi le programme des autres provinces déjà citées. Dans son message, Ephraïm Ndikumasabo a indiqué que les moments difficiles et douloureux qu’a connus le Burundi ont été causés par l’égoïsme et le sadisme de ceux qui ont voulu tuer les dirigeants en vue de les remplacer. Il a souligné que conformément aux normes de la démocratie, le pouvoir émane du peuple par la voie des urnes et non par le crime abominable, a-t-il martelé.

Pour le gouverneur Ndikumasabo, la commémoration est une occasion offerte pour que toute personne soit en liberté conformément aux lois en vigueur. Aux différents responsables des services, il leur a demandé de servir de lumière pour que les moments difficiles qui se sont abattues sur le Burundi ne reviennent plus. La lutte contre le vol nocturne des fils et des compteurs de la REGIDESO a été donnée par le gouverneur comme un pari à réussir et que même les dénonciateurs vont être récompensés dans le but de renforcer la sécurité.

D’après M. Ndikumasabo, une campagne contre les cultivateurs, les commerçants et les consommateurs des stupéfiants va être lancée dans la province Muramvya. La population de la province, surtout les chefs de services provinciaux et communaux, ont été mobilisés pour l’élevage des lapins et l’évaluation de l’état des lieux est prévue le 30 octobre courant.