• dim. Mai 19th, 2024

La COAP Rugemangango, un véritable modèle à imiter

ByAdministrateur

Nov 2, 2023

MURAMVYA, 24 oct (ABP) – La coopérative pour l’auto développement populaire (COAP) Rugemangango de Bukeye en province Muramvya est un véritable modèle à imiter compte-tenu des témoignages de son président et de ses membres.

Les membres de cette coopérative témoignent qu’ils sont capables de contracter des crédits et de les rembourser, de s’approvisionner en fertilisants organo-mineraux et en matériels scolaires et de satisfaire à d’autres besoins grâce à leur coopérative, a-t-on appris sur place.

Le président de cette coopérative, M. Callixte Ndayishimiye a indiqué que COAP-Rugemangango date de 2013. Pour commencer, on a mis ensemble des groupements communautaires composés de 10 à 20 membres. Chaque membre bénéficiait d’une vache, d’un porc, d’une poule ou d’une chèvre dépendamment de sa volonté. Le bénéficiaire devait remettre, à la production, du bétail à son voisin afin que l’entourage bénéficie, lui aussi, les bienfaits de la coopérative.

De 2013 à 2018, a-t-il précisé, tous les membres de la COAP-Rugemangango avaient bénéficié d’un animal domestique, soulignant que 1 651 familles ont reçu, chacune, un animal domestique dont 999 porcs et 651 vaches. Avec le temps, les membres de la coopérative ont pensé à rendre disponible des fertilisants organo-minéraux. Durant la récente saison culturale A 2024, M. Ndayishimiye a signalé que la coopérative a fait une commande de 105 tonnes de fertilisants, ce qui fait que chaque membre de la coopérative faisait la commande en fonction de la superficie de sa propriété foncière. Et d’ajouter que la coopérative se charge du paiement de la solde restante afin que les membres viennent récupérer leurs fertilisants chaque fois que de besoin.

Le président de la COAP-Rugemangango a fait savoir que cette stratégie leur épargne la problématique de pénurie des fertilisants du fait qu’ils sont toujours stockés par ladite coopérative. Il se réjouit que grâce à leur expérience, même la fédération des coopératives « Umugwiza » de Kayanza a placé la confiance à cette coopérative en distribuant 10 tonnes de maïs hybride. Toutes ces semences ont été semées sur environ 400 hectares et la production attendue est de 2 400 tonnes.

D’après lui, cette production permettra aux membres de la coopérative de nourrir leurs familles et de vendre le surplus à la fédération des coopératives « Umugwiza » de Kayanza. Mis à part cette fédération, il a aussi révélé un contrat avec la société  « Brarudi » de lui fournir de l’orge pour la transformation des levures, précisant que leur coopérative a un stock de quatre de tonnes de semences d’orge.

En vue de venir aux secours des personnes en âge avancé, cette coopérative a déjà monté un projet dénommé « Akabando ». Dans sa mise en œuvre, des boutiques alimentaires sont en train d’être installées ici et là afin que les personnes en âge avancé bénéficient facilement et gratuitement ce dont elles ont besoin. « Nous avons aussi un partenariat avec la société d’assurance SOCAR et presque tous les membres de notre coopérative s’acquittent des cotisations pour bénéficier des indemnisations en cas d’accident », témoigne-t-il, ajoutant qu’ils ont d’autres partenaires tels que DIFO, MUTEC, etc.

Le président de la coopérative pour l’auto développement populaire Rugemangango a également indiqué que les membres de la coopérative qui ont ouverts des comptes dans les banques ou institutions de microfinances sont en mesure de contracter des crédits à leurs besoins.

Dans le domaine éducatif, les membres s’approvisionnent facilement en matériel scolaire. S’agissant des perspectives d’avenir, les membres de la COAP-Rugemangango comptent mettre en place une mutuelle de santé communautaire et un centre de collecte et de transformation du lait.

Contacté par l’ABP pour s’enquérir de leur appréciation, ils ont témoigné que leurs conditions de vie ont changé depuis qu’ils ont adhéré à cette coopérative. Ils indiquent que grâce au bétail leur octroyé, ils ont la fumure organique de façon permanente ce qui aboutit à l’accroissement de la production. De plus, ils se réjouissent que leur coopérative soit inclusive dans le sens que même la communauté Batwa y est représentée. A noter qu’avec le récent redécoupage administratif, cette coopérative, qui compte 6000 membres en plus de 70 autres qui demandent d’y adhérer, se trouve en commune Matongo de la province Butanyerera.