• mar. Avr 16th, 2024

Clôturé des activités de l’organisation des coopératives des chefs de police de l’Afrique de l’Est

ByAdministrateur

Nov 6, 2023

BUJUMBURA, 28 Oct ( ABP) – Le vice – président de la République du Burundi, M Prosper Bazombaza a rehaussé  de sa présence le vendredi 26 octobre 2023, les activités  de clôture de la réunion des ministres  responsables des corps de police et de la sécurité et les activités  de clôture  de la  réunion  de la  25ème assemblée générale annuelle de l’Organisation des Coopérations des chefs de police de l’Afrique de l’Est( EAPCCO )

Participaient aussi à  ces cérémonies, le ministre de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique burundais, le président  sortant de l’EAPCCO, et  les chefs de police des pays membres de l’EAPCCO.

Cette assemblée générale a été organisée sous le thème « Tirer parti des capacités policières régionales pour promouvoir la coopération en matière d’application de la loi dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée »

A cette occasion, le Vice -Président  de la République du Burundi a précisé que les présentes assisses se sont bornées sur le terrorisme et la criminalité transnationale organisée en  tant que forme particulière de criminalité qui exige plus que jamais une  réponse régionale fondée sur la collaboration de toute les parties prenantes en général, le renforcement des capacités de leurs institutions policières et la coopération entre elles en particulier.

Mr Bazombaza a fait remarquer que les sujets analysés dans cette assemblée générale sont extrêmement importants pour la sécurité de la région de l’Afrique de l’Est et il est confiant que les stratégies proposées répondent sans doute aux défis actuels et à venir en matière de sécurité, socle du développement durable.

Le ministre de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique

De plus, a-t-il ajouté, toute la population de l’Afrique de l’Est doit s’approprier de ces stratégies communautaires afin que leur région soit stable, compétitive et durable, et la police orientée vers la communauté constitue un facteur incontournable pour éduquer et répondre aux besoins de la population qui ne cessent d’évoluer au jour le jour.

Le Vice-président de la République du Burundi a aussi rappelé que la vision de l’EAPCCO de garantir la paix et la sécurité constitue un clé de voûte afin d’atteindre des objectifs que leurs pays se sont fixés de développer des politiques et des programmes visant à élargir et à approfondir pour leur bénéfice mutuel de coopération dans les domaines de la population, de l’économie, des affaires sociales et culturelles, de la recherche, de la technologie, de la défense, de la sécurité des affaires juridiques et judiciaires.

Il a profité de cette occasion pour féliciter le ministre de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique burundaise, M Martin Niteretse qui a eu  la chance de diriger le conseil des ministres de l’EAPCCO après les élections  faites  par les membres de l’EAPCCO présents.

A son tour, le ministre de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique, M Martin Niteretse a indiqué qu’au cœur  de l’agenda de cette 25ème Assemblée générale, la question cruciale de  lutte contre le terrorisme a  été  suffisamment abordée. Elle nécessite une collaboration renforcée entre les pays membres, les agences de renforcement et les communautés locales pour lutter efficacement contre cette menace qui sape nos sociétés.

Vue partielle des participants à l’assemblée générale annuelle de l’EAPCCO

Le ministre Niteretse a  fait savoir que cette réunion est une opportunité pour témoigner de leur engagement commun envers la paix, la sécurité et la prospérité de la  région de l’Afrique centrale. Le ministre a invité  tous les membres de l’EAPCCO de continuer à travailler de concert, à partager leurs connaissances et à promouvoir des actions concrètes pour relever les défis auxquels ils sont confrontés.

Par ailleurs, il a cité  un défi  supplémentaire auquel ils font face.  C’est la manifestation et la menace des engins explosifs improvisés. Pour contrer cette menace, le ministre a déclaré que les  pays membres de l’EAPCCO  doivent créer des groupes de travail spécialisés, équipés de technologies de  détection avancées et d’expertise.

De plus, a-t-il ajouté, ils doivent encourager des campagnes de sensibilisation du public  pour éduquer leurs communautés sur la reconnaissance et le signalement des activités suspectes liées aux engins explosifs improvisés.

Le ministre Niteretse a aussi rappelé  un autre sujet pressant que les pays membres de l’EAPCCO ont abordé.  C’est le commerce illicite d’armes  dans le cluster Karamoja en Afrique orientale. Il est impératif d’identifier les acteurs clés impliqués dans ce commerce et de perturber les chaînes d’approvisionnement complexes. Les recommandations, à cet effet, incluent  des contrôles renforcés aux frontières, le partage de renseignements et des opérations conjointes, a-t-il justifié.

Le ministre de l’intérieur du développement communautaire a saisi cette occasion pour remercier tous leurs chefs d’États et  de gouvernements pour leur engagement inébranlable envers la promotion de la paix, de la sécurité et de la coopération régionale dans la région de l’Afrique orientale.

Il a salué le dévouement inlassable de leurs  forces de police et de sécurité qui œuvrent jour et nuit pour protéger leurs communautés et il a également salué le travail acharné de tous les membres de l’EAPCCO et de leurs partenaires régionaux pour faire progresser leur noble mission commune de la sécurité et de coopération.

Notons que cette assemblée générale annuelle de l’EAPCCO s’est tenue du 22 au 27 octobre 2023  à Bujumbura avec les 14 pays membres de l’EAPCCO présents dans ces assises dont le Burundi, la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, le Kenya, la RDC, le Sud Soudan, la Somalie, les Seychelles, l’Ethiopie, les Comores, l’Erythrée, le Djibouti et  le Soudan