• lun. Juin 17th, 2024

Descente sur terrain de la première dame burundaise en compagnie de la délégation japonaise

ByAdministrateur

Nov 17, 2023

GITEGA, 15 nov (ABP) – La première dame burundaise, Mme Angeline Ndayishimiye a fait visiter, mardi le 14 novembre 2023, la délégation japonaise conduite par Mme Fukuyo Nakamori, présidente de l’Association des Echanges Economiques des Femmes d’Asie-Pacifique-Afrique, en vue de s’enquérir de l’état des lieux des différents projets initiés par la première dame à Gitega (centre du pays), et d’explorer le terrain où les experts japonais pourront commencer le projet de multiplication et production de la culture du riz.

Cette visite a été commencée à la polyclinique Umugiraneza de Kibimba, en commune Giheta de la province Gitega, pour se poursuivre à l’hôpital régional de Gitega qui héberge le centre Urumuri traitant des femmes malades des fistules obstétricales. Là-bas, les patients ont bénéficié une aide en vivres et non vivres et un message de réconfort.

La visite s’est poursuivie dans la commune Bugendana précisément au centre naisseur agro-pastorale de la famille présidentielle et à l’école fondamentale Mukoro. Sur cette école, les visiteurs se sont informés sur l’état des lieux du projet des cantines scolaires dont la première dame est marraine.

La première dame a signalé que cette localité a beaucoup besoin d’eau potable. Comme remède, la délégation japonaise a promis de faire de son mieux pour pallier ce défi. Mme Nakamori a précisé que sa délégation a visité cette école dans l’objectif d’établir le jumelage entre une école burundaise et une école japonaise.

La délégation japonaise a également visité différents projets agro-pastoraux dans le complexe agro-pastoral de la famille présidentielle situé sur la colline Bitare en commune Bugendana. Mme Ndayishimiye a fait savoir que cette délégation a apprécié les projets que la famille présidentielle y a réalisé.

Elle a aussi indiqué que la délégation japonaise a effectué cette visite pour explorer le terrain où ses experts pourront commencer le projet de multiplication et de production du riz. Elle a, à cet effet, demandé aux services en charge de l’agriculture au Burundi, de bien collaborer avec ces experts japonais dans l’accomplissement de ce projet qui durera trois ans, pour que chaque bouche ait à manger et le pays bénéficiera des devises, a ajouté la première dame Ndayishimiye.

Elle a en outre interpellé toutes les autorités burundaises en général à accueillir chaleureusement tous les investisseurs qui viennent présenter de bons projets visant le développement du pays.

Signalons que la première dame a vivement remercié le Japon pour son amour envers le Burundi en particulier et l’Afrique en général.