• dim. Avr 21st, 2024

Le ministre de la fonction publique rencontre les représentants des syndicats

ByAdministrateur

Nov 17, 2023

BUJUMBURA, 7 nov (ABP) – Le  ministre de la Fonction publique, du Travail  et de l’Emploi, Vénuste Muyabaga a rencontré mardi, le 7 Novembre  2023, des représentants des syndicats des travailleurs et des employeurs du Burundi.

Dans son allocution circonstancielle, il a indiqué que, l’objectif de ladite rencontre était de dialoguer avec ces représentants sur certains sujets et questions qui les tiennent à cœur.

Parmi les questions soulevées par ces représentants au cours de cette rencontre, figurent le déblocage des annales, l’avancement des carrières pour les sociétés à statuts  spéciaux  et ainsi que la question des personnes ayant pris leur retraite avant l’âge.

Concernant le déblocage des annales, M. Muyabaga a fait savoir que  le problème est venu à ces sociétés elles-mêmes, précisant que les personnes qui étaient chargées de mettre en application les contenus  du décret en rapport avec le déblocage, ne l’ont suivi à la lettre. Il  a ajouté également qu’on a remarqué  beaucoup d’erreurs qui pouvaient causer une énorme perte à l’Etat, c’est ainsi qu’une commission pilotée par la primature  a été mise en place pour  corriger ces  erreurs.

Le ministre Muyabaga a rassuré les concernés car, cette commission travaille jour et nuit pour finaliser ces travaux.

En ce qui concerne les gens qui ont été mises en retraite avant l’âge, M. Muyabaga  a précisé  qu’une petite erreur s’est  glissée dans l’élaboration de ses listes, mais qu’elle a déjà corrigée et les concernées ont repris le travail et perçoivent normalement leurs salaires.

Pour la catégorie des retraités qui prétendent avoir pris leur retraite avant 65 ans, alors qu’il était prévu qu’ils partiraient à 65 ans, il précisé qu’il n’y a pas d’injustice, expliquant que c’est la loi générale qui a été dictée par la conjoncture national. Le  ministre Muyabaga  en a profité pour lancer un appel vibrant à tous les travailleurs et employeurs du Burundi  d’être toujours caractérisés par le dialogue social et éviter la paresse, pour augmenter la production. Cela permettra de répondre aux différents défis qui les hantent, afin de concrétiser la vision du gouvernement « Burundi émergent 2030, pays développé 2060 », a-t-il martelé.