• lun. Avr 15th, 2024

Inauguration du premier parcours pédagogique sur la protection de l’environnement

ByAdministrateur

Nov 29, 2023

BUJUMBURA, 20 nov (ABP) – L’équipe Europe a inauguré, samedi le 18 novembre 2023 au jardin public de Bujumbura, le premier parcours pédagogique sur la préservation de l’environnement, en vue de sensibiliser sur les thématiques cruciales telles que l’eau, le recyclage des déchets, les énergies renouvelables et la lutte contre la déforestation.

Cette activité s’inscrit dans le cadre des « semaines de la diplomatie verte », une campagne mondiale lancée par l’Union européenne et ses Etats membres pour susciter des échanges et inspirer des actions en faveur de la protection de l’environnement et de la biodiversité.

L’ambassadrice de l’Union européenne au Burundi, Mme Elisabetta Pietrobon a indiqué que ce parcours pédagogique a été organisé pour sensibiliser la population et les jeunes en particulier en rapport avec la protection de l’environnement.

Elle a relevé certains défis qui peuvent apparaître lorsqu’il y a absence de ladite protection, notamment la montée des eaux du lac Tanganyika et des pluies intensives, qui affectent la vie de la population. Elle a ajouté que les effets du changement climatique et de la surexploitation des ressources naturelles deviennent de plus en plus évidents, touchant la vie quotidienne et impactant l’économie nationale.

Pour relever ces défis,  Mme Pietrobon a révélé que l’Union européenne a mis en place le projet « Dukingire ibidukije » dans le bassin de la rivière Rusizi en partenariat avec les Etats membres. Elle a profité de l’occasion pour inviter la population active, à collecter les bouteilles en plastiques en vue de fabriquer d’autres produits venant de ces dernières dans le but de protéger le lac Tanganyika.

Vue partielle des participants dans la plantation des bambous

Dans cette activité, quatre paillotes appelées maisons vertes « Amazu ahariwe ibidukikije », installées dans le jardin public de Bujumbura ont été visitées. D’après Mme Pietrobon, ces maisons ne sont pas des structures physiques seulement, mais elles sont réservées aussi aux catalyseurs cruciaux d’une réflexion profonde sur les thèmes tels que l’eau, les énergies renouvelables, les forêts et le recyclage des déchets.

Elle a également signalé que l’équipe Europe s’engage auprès du gouvernement du Burundi à la protection de l’environnement, à la préservation de l’environnement et à la lutte contre le changement climatique, à travers les quelques projets à savoir : la protection et la gestion des eaux du lac Tanganyika, la conservation des aires protégées, l’organisation des campagnes de déforestation, l’amélioration de la protection des ressources en eau, l’accès à l’eau potable et la  protection des bassins versants.

Quant au représentant du Réseau pour la promotion de l’éducation environnementale au Burundi (RPEEBU), M. Jean Bukuru, il a fait savoir que cette activité d’inauguration du premier parcours pédagogique, vient pour renforcer l’objectif de ce réseau de promouvoir l’éducation environnementale de la population burundaise et les jeunes en particulier.

Il a aussi souligné que le RPEEBU encadre 10.000 jeunes, tout en précisant que certains de ces jeunes sont actuellement des promoteurs de solutions durables comme l’énergie, de recyclage et le biogaz. Lors de cet encadrement, a-t-il martelé, le réseau pour la promotion de l’éducation environnementale a pour mission de sensibiliser la jeunesse à la production des pépinières, à planter des arbres pour protéger l’environnement, à collecter les déchets plastiques au lieu de les jeter à l’air libre et à les utiliser pour la  fabrication des autres matériels.

Il a en outre signalé que le RPEEBU s’engage à contribuer à la protection de l’environnement, à sensibiliser les autres jeunes  à l’innovation et à soutenir les initiatives apportées. C’est dans ce cadre que M. Bukuru a interpellé toute la population à s’impliquer dans la promotion des valeurs environnementales chez les jeunes générations.

Signalons que les activités du jour ont été clôturées par la plantation des bambous dans le jardin public, avec la participation de différents ambassadeurs dont celui de l’Allemagne, de la France, du Pays Bas et de la Belgique.