• dim. Avr 21st, 2024

Une bonne éducation alimentaire, un moyen de lutte contre la malnutrition

ByAdministrateur

Déc 1, 2023

RUTANA, 29 nov (ABP) – Le médecin directeur de la province sanitaire de Rutana, Dr Colin Kaze a signalé lors d’une réunion d’évaluation des réalisations du comité de pilotage de la plateforme provinciale de la sécurité alimentaire et nutrition en province Rutana que dans le but de combattre la malnutrition qui se voit au niveau des enfants âgés entre six et vingt-trois mois en cette province, les parents devraient être sensibilisés sur la composition des aliments des petits enfants, les intervalles de temps à respecter entre les repas et la manière de bien préparer ces derniers,.

Il a ajouté qu’une bonne éducation sur la gestion de la production agricole dans les familles est aussi à prioriser dans cette optique. Dr Kaze l’a déclaré après avoir remarqué que dans beaucoup de familles, la production agricole sert essentiellement à procurer de l’argent.

De même les familles ayant des vaches ou des poules pondeuses comptent s’enrichir financièrement à partir du lait et des œufs tout en oubliant que les membres de leurs familles surtout des petits enfants en ont aussi besoin pour une bonne croissance.

Le manque d’eau potable étant une des raisons provoquant la malnutrition sur certaines collines de ladite province comme l’ont confirmé les participants, Dr Kaze a signifié que les habitants devraient bouillir de l’eau qu’ils utilisent dans leurs ménages en attendant la mise en œuvre du projet de l’Etat consistant à alimenter toutes les collines en eau potable jusqu’en 2025.

Tout en reconnaissant les efforts des agents de santé communautaire qui contribuent à l’amélioration de la santé des habitants sur toutes les collines, les participants dans cette réunion ont remarqué que les agents de santé communautaire devraient être encouragés dans leur tâche d’aider la population en matière de la santé, car ils les font en laissant derrière ceux pouvant leur apporter des intérêts personnels, ont-ils expliqué.

Les représentants des différents secteurs ont signalé leurs contributions dans la lutte contre la malnutrition. Il s’agit de l’octroi des semences subventionnées aux cultivateurs, du renforcement des capacités sur la bonne préparation d’une alimentation équilibrée et de la gestion des aliments de source animale, pour ne citer que ceux-là.

Quant au chef du cabinet du gouverneur de la province Rutana, Mme Beline Nahimana, elle a indiqué que l’appel du président de la République de pratiquer la cuniculiculture contribue dans cette lutte, et c’est pourquoi le bureau provincial a appelé tous les habitants de la province à y répondre massivement en commençant par les chefs de services.

Elle a appelé les agriculteurs effectuant des récoltes à ne pas vider leurs stocks pour le marché car ils en auront besoins dans les jours à venir.