• lun. Fév 26th, 2024

Ouverture de la session parlementaire ordinaire du mois de décembre 2023

ByAdministrateur

Déc 2, 2023

GITEGA, 1er déc (ABP) – Le président du Sénat burundais, M. Emmanuel Sinzohagera, a procédé le 1er décembre 2023, à l’ouverture de la session parlementaire ordinaire du mois de décembre 2023.

Ces cérémonies ont vu la participation du gouverneur de la province Gitega, l’administrateur communal de Gitega, certains membres du corps diplomatique et consulaire accrédités au Burundi et d’autres cadres du pays œuvrant dans la capitale politique du pays.

Dans son discours de circonstance, M. Sinzohagera a saisi l’occasion pour dresser le bilan des réalisations des Sénateurs durant les vacances parlementaires. Parlant des réalisations, Il a fait savoir que les membres du bureau du Sénat ont visité les provinces de Muyinga, Rutana, Muramvya, Mwaro, Rumonge, Bururi, Cibitoke, Bujumbura et Bujumbura mairie.

Il a signalé que dans certaines provinces, ils se sont joints à l’administration provinciale pour accueillir le flambeau de la paix et dans d’autres ils se sont joints à la population dans les travaux de développement communautaire.

Partant de cela, le président du Sénat a invité les Sénateurs à toujours participer dans des travaux de développement communautaire organisés dans les provinces et communes où ils ont été élus. Il a expliqué que ces travaux font partis des contributions qui permettront à atteindre pleinement la vision du président de la République tout en ajoutant que leur travail ne se limite pas au vote des lois seulement.

Vue partielle des senateurs

M. Sinzohagera a aussi indiqué qu’ils ont eu des occasions pour prodiguer des conseils à la population qui leur permettront d’améliorer leurs conditions de vie, notamment en ce qui concerne la sauvegarde de la paix et de la sécurité, la limitation des naissances, l’adhésion dans des coopératives, le paiement des impôts et taxes, l’amour de la patrie et des citoyens, l’entraide mutuelle et la protection de l’environnement.

Il a également signalé que le sénat, à travers ses commissions permanentes, a visité certains hôpitaux et centres chargés d’accueillir et suivre de près des groupes de gens ayant différents problèmes, les sociétés d’assurances, l’office burundais des recettes, les différents centres de détention, la police judiciaire, des parquets ainsi que les réserves naturelles pour constater la manière dont les êtres vivants y sont protégés.

Les Sénateurs ont également visité différents départements et différentes organisations pour s’enquérir de l’état des lieux en ce qui concerne le respect des droits de l’homme et ont invité leurs responsables à doubler d’efforts afin d’accroitre le rendement pour que le Burundi soit un pays émergent en 2040 et un pays développé en 2060.

M. Sinzohagera a précisé que pendant cette session parlementaire ordinaire du mois de décembre, en plus de leur mission constitutionnelle, les Sénateurs vont analyser et adopter si possible deux projets de loi que le gouvernement du Burundi leur a envoyé. Il s’agit notamment du projet de loi portant révision de la loi nº1/13 du 23 avril 2015 portant réorganisation du secteur de l’électricité au Burundi et le projet de loi portant révision de la loi nº1/03 du 07 mai 2016 régissant la gestion de la dette publique.

Pour clore, le président du Sénat a rappelé les Sénateurs qu’ils ont une grande part de responsabilité dans la lutte pour la dignité du citoyen burundais et qu’ils sont appelés à veiller à ce qu’il n’y ait aucun citoyen qui soit dénigré ou victime de discrimination dans son propre pays.

« Levons-nous comme un seul homme pour abolir ce genre de comportement car il est à l’origine des lamentations et de la haine. Mettons toujours en avant l’amour de nos citoyens au lieu de privilégier les étrangers. Cela montrera que nous avons en commun le même berceau », a conclu M. Sinzohagera.