• sam. Mar 2nd, 2024

Appel à la population à en découdre avec la vente par poquet de maïs avant récoltes

ByAdministrateur

Déc 4, 2023

KAYANZA, 4 déc (ABP) – La province Kayanza a accueilli samedi le 2 décembre 2023, le flambeau de la paix en provenance de la province Ngozi. Les cérémonies de remise et reprise de ce dernier ont eu lieu à la frontière des collines Kavumu en commune Busiga de la province Ngozi et Kivoga de la commune Gahombo en province Kayanza.

Ces cérémonies avaient vu la présence du ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire de la Sécurité publique, des parlementaires élus dans la circonscription de la province Kayanza, l’ambassadeur Edouard Nduwimana ainsi que d’autres cadres natifs de Kayanza, a-t-on constaté sur place.

Dans son discours liminaire, le gouverneur de Kayanza, Rémy Cishahayo, a précisé que la province se porte bien presque dans tous les domaines.

Cependant il déplore le phénomène inquiétant de vente par poquet de maïs avant récoltes qui se manifeste dans différentes communes de Kayanza, où un poquet  s’achète prématurément entre 500 et 1 000 Fbu.

L’autorité provinciale de Kayanza a précisé que ceux qui ont acheté dans ces conditions ont perdu leur argent, ils seront pris comme des voleurs une fois tenté d’accéder aux récoltes du fait que, selon ses dires, l’usure est strictement interdite au Burundi.

De son côté, le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Martin Niteretse, a exhorté les habitants de Kayanza à songer à la planification des naissances en fonction de la superficie de leurs propriétés foncières, du fait que le taux de natalité est aujourd’hui à un niveau élevé.

Pour lui, ne pas maîtriser les naissances, c’est laisser la place à une bombe qui pourra exploser dans l’avenir surtout que les terres s’amenuisent du jour au lendemain.

A noter que pour la journée du 2 décembre 2023, le flambeau de la paix a illuminé les travaux de développement communautaire consistant à la construction des infrastructures publiques dans les communes Gahombo, Muhanga, Butaganzwa, Rango et Gatara.