• dim. Avr 21st, 2024

Lutte contre la fraude et les VBG

ByAdministrateur

Déc 18, 2023

RUYIGI, 11 dec (ABP) – Le ministre en charge de l’intérieur, Martin Niteretse interpelle la population de Ruyigi, et les autorités administratives et sécuritaires d’éviter toute tentative de nature à nuire à l’économie du pays. Cet appel a été lancé après une réunion que cette autorité a tenu dans l’après – midi de ce vendredi le 8 décembre à l’intention des autorités administratives et policières provinciales et communales de cette province.

Au cours de cette réunion la problématique de  fraude a été débattue et une mise en garde a été émise à l’endroit de certaines gens qui font la sourde oreille et persistent dans cette mauvaise habitude.

Au cours de cette réunion, le gouverneur de la province Ruyigi, Madame Emerencienne Tabu a dressé le bilan de la situation qui prévaut dans sa province et a fait savoir que la population vaque à ses activités de développement. Elle a toutefois souligné qu’il existe encore certains commerçants qui n’écoutent pas les conseils qui leur sont prodigués par l’administration.

 

Le ministre qui a l’administration territoriale dans ses attributions s’est prononcé à cette problématique et a fait savoir qu’il est grand temps de donner des sanctions exemplaires à tous les individus  qui passent hors la loi et persistent dans cette habitude. il a par ailleurs souligné que la fraude se manifeste surtout sur la frontières burundo-tanzanienne et a lancé une mise en garde contre un certain commerçant de la commune Gisuru connu sous le sobriquet de Muremure, qui devient presque une célébrité dans ce commerce illicite. Cette autorité a donné l’ordre à l’administrateur communal et au commissaire   communale d’avertir cet individu et de le mettre en garde avant qu’il ne soit trop tard pour lui.

                                                                                 Vue partielle des participants

L’autre sujet qui a caractérisé cette rencontre était lié au Violences basées sur le genre M Martin déplore que certains burundais se comportent de façon incontournable en matière de sexualité. Il pointe du doigt les viols sur les jeunes filles et des enfants qui font couler beaucoup d’encre et de salive, ces derniers jours. Il a notamment souligné que la commune de Nyabitsinda en particulier et toute la région naturelle du Kumoso en générale s’affiche malheureusement en première ligne  dans les violences basées sur le genre, ici le sort est jeté aux originaires des autres provinces du pays, qui migrent dans cette commune à la recherche de l’Or. Les autorités de cette province ont tenu ces avertissements à cœur et ont promis de lutter et éradiquer définitivement tous ces problèmes.