• sam. Avr 13th, 2024

26.520 bambous à planter au bord de la rivière Ruhwa pour protéger les berges dans le cadre du projet « Ewe Burundi Urambaye »

ByAdministrateur

Déc 21, 2023

CIBITOKE, 19 déc (ABP) – Deux activités, à savoir la plantation de bambous pour la protection des berges sur la rivière Ruhwa, à la frontière commune avec le Rwanda; et la plantation des jacquiers, le long de la route Bujumbura-Rugombo (RN5), feront la priorité de l’année qui commence pour la province Cibitoke (nord-ouest du Burundi) dans le cadre du projet de reboisement national « Ewe Burundi urambaye », a révélé à l’ABP le chef d’antenne provincial de l’Office burundais pour la protection de l’environnement ( OBPE), M. Fidèle Nzigamiye.

26.520 plants de bambous en cours de production seront mis en place au bord de la rivière Ruhwa (côté burundais), depuis la commune Mabayi jusqu’à Rukana 1 en commune Rugombo où la rivière Ruhwa se jette dans la rivière Rusizi, a indiqué le chef d’antenne de l’OBPE.

Pour ces bambous, trois pépinières sont installées en commune Mugina, qui a la grande partie à protéger, dans trois localités différentes, pour faciliter les déplacements des plants. Il s’agit de Ngoma, qui doit approvisionner Ngoma et Nyamihana en commune Mugina, et les collines Miremera et Ruhororo en commune Mabayi.

Le centre Nyamakarabo, avec 12.000 plants de bambous, prendra la relève pour desservir Nyamakarabo, tandis que le troisième point de production de bambous se trouve à Camakombe et servira les collines Camakombe, Gitumba de la commune Mugina, ainsi que Rukana 1 en commune Rugombo arrivant à l’embouchure avec la rivière Rusizi. Concernant les jacquiers, 6.000 plants vont être plantés sur la RN5, et le lancement a eu lieu la semaine dernière, quand le gouverneur de la province Cibitoke, Carême Bizoza, a participé dans la plantation de 3.500 plants de jacquiers mis en place depuis la frontière commune des provinces Bubanza et Cibitoke, à partir de Nyamitanga vers Ndava.

Cette plantation se fait particulièrement avec des volontaires de la Croix Rouge du Burundi (CRB), qui vont continuer à entretenir ces plants en collaboration avec les propriétaires des terrains plantés, a-t-on appris sur place. Le responsable provincial de l’OBPE a précisé que le fait d’associer la CRB vise surtout à responsabiliser ces derniers et les chefs de collines pour l’entretien de ces plants en vue de bien suivre leur évolution. M. Nzigamiye a fait savoir que son service envisage aussi de réhabiliter quelques parties de la forêt naturelle de la Kibira détruites par les feux de brousse, par des plants autochtones.

Il n’a pas oublié de signaler la présence d’autres partenaires dans la protection de l’environnement et des terres cultivables, comme le parti politique CNDD-FDD qui a pris le devant dans la plantation des arbres agro-forestiers, des eucalyptus et arbres fruitiers sur toutes les collines de la province Cibitoke.