• ven. Avr 19th, 2024

Clôture de la 17ème édition de la caravane du flambeau de la paix

ByAdministrateur

Déc 21, 2023

MAKAMBA, 20 déc (ABP) – Le président de la République du Burundi Evariste Ndayishimiye a procédé mardi le 19 décembre 2023 à la clôture de la 17ème édition de la caravane du flambeau de la paix, couplée à la célébration de la journée internationale de la paix et des droits de la personne humaine. Les cérémonies se sont déroulées au stade Nkurunziza Peace Park Complex Stadium de Gisenyi situé en commune et province Makamba, en présence du vice-président de la République, le Premier ministre, l’ombudsman, le secrétaire général du CNDD-FDD, les parlementaires, quelques ministres, les hauts cadres de l’État ainsi que des milliers de la population.

Dans son discours le chef de l’Etat a remercié les membres de l’association Intwararumuri pour avoir accompli le travail leur assigné de sillonner toutes les communes du Burundi pendant une période d’un mois et demi, avec un message clé d’appeler la population à doubler les efforts et travailler pour un Burundi émergent d’ici 2040.

Il reste à suivre de près que le message de développement que véhiculait le flambeau de la paix dans toutes les communes a été accepté par la population, en observant les réalisations de chaque commune en matière de développement, a-t-il ajouté.

D’après le président Ndayishimiye, le passage du flambeau de la paix à travers tout le pays signifie que la paix et la sécurité sont une réalité au Burundi. Chaque burundais devra tout faire pour respecter les droits de la personne humaine en évitant la discrimination de toute sorte.

Il a précisé que le flambeau de la paix est l’héritage national. Pour matérialiser cet héritage, un immeuble lui dédié va être construite dans la capitale politique et la maquette est déjà disponible.

De sa part le ministre de la Solidarité nationale, des Affaires sociales, des Droits de la Personne humaine et du Genre, Mme Imelde Sabushimike a indiqué que le gouvernement du Burundi, à travers son ministère prépare tous les trois mois, un rapport sur la situation des droits de l’homme pour démentir les faux rapports des détracteurs de l’image du Burundi. Elle a signalé que la situation des droits de la personne humaine est satisfaisante, étant donné que le Burundi est membre du conseil permanent des nations unies des droits de l’homme.

Pour concrétiser cet effort du Burundi en ce qui concerne le respect des droits humains, le Coordinateur résident du système des nations unies au Burundi, M. Abdoul Dieng, a affirmé que les nations unies resteront au côté du Burundi dans le renforcement des droits de l’homme.

Présentant le rapport sur l’état des lieux sur le déroulement de la caravane du flambeau de la paix à travers toutes les communes du pays, le représentant de l’association Intwararumuri, Epipode Baranyikwa, a fait savoir que la population l’a bien accueilli, et a eu l’occasion de soumettre leurs préoccupations concernant l’entretien des infrastructures publiques dont les routes, pour avoir un Burundi émergent escompté.

Dans son accueil, le gouverneur de Makamba, Mme Tantine Ncutinamagara, a remercié le chef de l’État pour son choix de la province Makamba pour clôturer la caravane du flambeau de la paix, soulignant que cette province est à l’œuvre dans la réalisation de différentes activités de développement.

Ces cérémonies étaient agrémentées par un long défilé des jeunes en provenance des communes de la province, des danses folkloriques des membres de l’amicale des musiciens du Burundi, de la troupe Amagaba et danseurs d’Agasimbo, des groupes d’animation de différentes communes de Makamba ainsi qu’une tanzanienne Rose Muhando qui chante des gospels.

Après son discours plein de conseils en matière d’auto développement, le président de la République a éteint le flambeau de la paix 17e édition, qui avait débuté à Muyinga le 4 novembre 2023.