• lun. Avr 15th, 2024

Réflexion sur les stratégies de développement du secteur touristique

ByAdministrateur

Déc 21, 2023

BUJUMBURA, 19 déc (ABP) – Le directeur général de l’Agence de développement du Burundi

(ADB), M. Didace Ngendakumana, a organisé lundi le 18 décembre 2023, à Bujumbura, un atelier de réflexion sur les réformes et stratégies de développement du secteur touristique au Burundi.

M. Ngendakumana a fait savoir que le secteur du tourisme au Burundi est considéré comme porteur de croissance économique et créateur d’emplois. Il a toutefois fait soulevé les nombreux défis auxquels fait face ce secteur, notamment l’absence d’un cadre légal, le chevauchement des compétences entre différents ministères et le mauvais aménagement des sites touristiques. Il a également mentionné le manque d’un plan de marketing du tourisme, la faiblesse de la qualité des produits touristiques, et l’instabilité de l’environnement des affaires sur les services touristiques.

D’après lui, le Burundi regorge d’innombrables attractions touristiques susceptibles de drainer des millions de visiteurs. Le ministère en charge du Tourisme a encouragé la promotion du tourisme intérieur, en sensibilisant les différents groupes cibles à visiter les sites touristiques du pays. Ces derniers sont classés en trois catégories, à savoir l’historique pour le tourisme de mémoire, le tourisme naturel et culturel, ainsi que la position géographique que dispose le Burundi comme une plaque tournante des organisations régionales, a-t-il signalé. Mais, a-t-il déploré, le tourisme au Burundi reste loin par rapport aux autres pays de la sous-région comme la Tanzanie, le Rwanda et le Kenya qui ont su tirer profit de leurs atouts naturels.

A cet effet,  en vue de faire du Burundi une destination attractive pour les investisseurs, l’ADB envisage d’organiser des ateliers visant l’indentification et la proposition des réformes dans des secteurs clés, jugés prioritaires.

Pour faire face à cette situation inconfortable, cette Agence va mener quelques actions, entre autres la réalisation des études de prospections et de recherches pour identifier les opportunités d’investissement dans le domaine du tourisme, la réalisation des études des projets d’investissement à vendre aux investisseurs tels que la construction d’hôtels de haut standing, l’aménagement du littoral du lac Tanganyika, la construction des centres de conférences, de parcs d’attractions et de centres de loisirs. La même Agence va concevoir les réformes des politiques et  du cadre légal et institutionnel en vue d’améliorer le climat des affaires, de promouvoir les investissements et les exportations dans le secteur du tourisme.

Dans ce même cadre de combattre contre les défis qui s’observent dans le secteur du tourisme, l’ADB va également organiser des missions de promotion et de prospection à l’étranger pour attirer les touristes et les opérateurs touristiques vers le Burundi, participer aux foires et salons internationaux du tourisme pour faire connaitre les potentialités et les attraits touristiques du Burundi, sensibiliser les acteurs locaux du tourisme à la qualité des services, à la protection de l’environnement et la valorisation du patrimoine culturel.

M. Ngendakumana a en outre indiqué que tous ces actions visent à faire du tourisme un secteur porteur de croissance économique et de créateur d’emplois pour le Burundi. « Elles s’inscrivent dans la vision 2040 du pays qui projette une image d’une nation unie, solidaire et de paix, dotée d’une économie prospère au service du bien-être des Burundais », a-t-il précisé.

Les participants ont plaidé pour la construire et l’entretien des infrastructures d’accueil. Ils ont aussi demandé au gouvernement de sensibiliser la population burundaise sur l’importance du tourisme et sa contribution dans le développement du pays.