• mar. Avr 16th, 2024

Bilan des réalisations du parti CNDD-FDD au cours de l’année 2023

ByAdministrateur

Jan 7, 2024

BUJUMBURA, 3 jan (ABP) – Le secrétaire général du parti CNDD-FDD, M. Révérien Ndikuriyo a animé mardi le 2 janvier 2024, une conférence de presse pour communiquer le bilan des réalisations dudit parti au cours de l’année écoulée et les projets prévus pour l’année 2024, a constaté l’ABP sur place.

Ndikuriyo a précisé que l’année écoulée a été marquée par beaucoup des activités. Il a cité les descentes effectuées dans les différentes zones du pays avec l’objectif d’échanger avec les membres du parti CNDD-FDD, l’importance de la consolidation de la paix et de la sécurité.

Lors de ces descentes, les membres de ce parti ont été encouragés à se développer en travaillant ensemble dans des coopératives. Et d’ajouter que les jeunes Imbonerakure ont été formés sur le patriotisme et la cohésion sociale.

Pour soutenir la vision du président de la République du Burundi d’un pays émergent en 2040 et développé en 2060, le secrétaire général du parti au pouvoir a indiqué que le parti a formé, au cours de l’année 2023, 80 mille jeunes Imbonerakure à se développer et à aimer le pays, tout en leur expliquant qu’ils seront les dirigeants de 2040 et 2060.

  1. Ndikuriyo a également souligné que les membres du parti CNDD-FDD ont planté dans les pépinières, 31 millions d’arbres qui seront plantés partout dans le pays en cette année 2024. Parmi ces arbres, a-t-il signalé, figurent des avocatiers et des eucalyptus. Cette activité de reboisement, une fois réalisée, va contribuer à diminuer l’érosion pour donner un bon climat, a-t-il souligné.

S’agissant des perspectives pour l’année en cours, le secrétaire général du parti CNDD-FDD a rappelé que le parti avait élaboré un projet intitulé « Turerere uburundi neza », ayant l’objectif d’enseigner les enfants du Burundi des chansons qui leur font aimer le pays. Ce projet  va  aider également toutes les parties prenantes à échanger sur les procédures pouvant améliorer les conditions d’enseignement dans les écoles fondamentales et post fondamentales. Il a indiqué entre autres distribution des livres à ces écoles et  la construction des écoles fondamentales et post-fondamentales sur toutes les collines du pays, pour que les élèves puissent étudier dans de bonnes conditions.

Dans le domaine de la santé, il a précisé qu’ils vont sensibiliser toutes les parties prenantes de faire l’hygiène partout dans le pays surtout dans les hôpitaux, en vue de réduire les maladies des mains sales.

Parlant de l’économie, M. Ndikuriyo a invité la population burundaise à cultiver le thé, le café, le coton et l’avocat, faisant remarquer que ces produits permettront de gagner des devises dans le pays et de réduire la pauvreté.

D’après lui, les avocats sont très rentables et ils sont populaires sur le marché international.

Au cours des questions, les journalistes lui ont demandé ce que le parti au pouvoir prévoit pour retrouver de bonnes relations entre le Burundi et le Rwanda. Le secrétaire général du parti au pouvoir a  répondu qu’il y avait eu des pourparlers, même s’il s’observe encore des choses qui menacent la sécurité. Il a promis que le parti  CNDD-FDD va continuer le dialogue avec le parti au pouvoir de la République du Rwanda pour résoudre ce problème.

Pour faire face à la vie chère qui s’observe au Burundi, M. Ndikuriyo a interpellé toute la population surtout les fonctionnaires de ne pas garder le salaire seulement, mais d’accompagner le travail par d’autres activités génératrices de revenus notamment l’agriculture et l’élevage. Cela va augmenter la  production agricole et éviter d’aller au marché tout le temps, et permettra d’avoir de l’argent à côté du salaire.

A cette occasion, le secrétaire général du parti CNDD-FDD a saisi l’occasion pour condamner l’attaque meurtrière qui a emporté la vie des civils  à Gatumba. Il a invité toute la population burundaise de garde la paix et la sécurité pour que ces dernières règnent généralement dans tout le pays.

Vue partielle des participants