• mar. Avr 16th, 2024

Don des bancs pupitres à la DCE Shombo pour améliorer les performances des élèves

ByAdministrateur

Jan 16, 2024

KARUSI, 15 jan (ABP) – L’ONG World Vision a offert à la Direction communale de l’Enseignement (DCE) à Shombo en province Karusi (centre-est du Burundi) 1.199 chaises, tables et bancs pupitres d’une valeur de 144 millions de Francs burundais, a-t-on constaté sur place.

Le Directeur provincial de l’Enseignement (DPE), M. Ferdinand Havyarimana, se réjouit de ce don et estime que la DCE Shombo quittera la dernière place dans les évaluations nationales au niveau provincial.

La commune scolaire de Shombo souffrait d’un manque criant de bancs pupitres (plus de 1600), a indiqué le DPE. « S’asseoir à deux au lieu de cinq, six ou plus va faciliter l’apprentissage », a-t-il reconnu. Le problème qui reste est lié à l’insuffisance des enseignants (72 au total), mais la DCE compte sur le vacatariat et la double vacation des élèves et des enseignants.

                                                                                             Les élèves transportent eux-mêmes les chaises, tables et bancs pupitres

Si la province scolaire garde sa première place dans les tests nationaux depuis neuf ans successifs, World Vision a sa part de participation, a déclaré le DPE, content des interventions de cette ONG surtout dans les communes Gitaramuka, Bugenyuzi et Gihogazi.

En effet, présente dans ces communes depuis plus d’une dizaine d’années, World Vision a appuyé dans la construction et l’équipement des infrastructures, les formations et recyclages des enseignants et des membres des comités des parents, sans oublier la sécurité alimentaire pour la bonne santé des élèves, a souligné M. Havyarimana.

Le représentant de World Vision dans la remise des équipements, M. Venuste Nitereka, a fait savoir que cette organisation chrétienne s’intéresse plus aux droits de l’enfant, signalant que le droit à l’éducation prend la première place.

En province Karusi, World Vision a, à son actif, plusieurs réalisations, mais le secteur de l’éducation a toujours été prioritaire, selon Vénuste Nitereka. Pour sa part, le chef de cabinet du gouverneur, M. Innocent Ntirampeba, avoue la satisfaction provinciale quant aux interventions louables dans la province.