• dim. Avr 21st, 2024

La coopérative Sangwe de Rutanga en mauvaise santé

ByAdministrateur

Jan 16, 2024

NGOZI, 15 jan (ABP) – Les membres de la coopérative Sangwe de la colline Rutanga en zone Ngoma de la commune Gashikanwa, province Ngozi (nord du Burundi) se lamentent de la mauvaise santé de leur organisation.

Selon quelques-uns qui ont voulu garder l’anonymat, le comité de gestion de ladite coopérative accuse des manquements notoires. Ils avaient d’ailleurs été pointés du doigt lors de la descente, la semaine dernière, du gouverneur Désiré Minani, pour la présentation du nouveau chef de zone Ngoma. Les membres du comité sont en effet accusés de vendre des chèvres et des porcs de la coopérative, à l’insu des membres, et de partager les dividendes en complicité avec le chef de la colline Rutanga. Ils sont aussi pointés du doigt d’avoir brisé la chaîne de valeur dans l’élevage des porcs. Au lieu d’accorder des porcins aux ayants-droit, ils les donnent plutôt à ceux qui leur proposent des pots de vin.

Les membres contactés demandent la restitution de toutes les bêtes illégalement vendues et la poursuite normale de la chaîne de valeur pour l’élevage des porcs.

Le gouverneur de la province Ngozi, M. Désiré Minani a, à cette fin, mandaté le nouveau chef de zone Ngoma de suivre de près la situation de la coopérative et de prendre des mesures à la hauteur de son niveau. Pour les questions qui le dépassent, il lui a suggéré de s’en remettre à son hiérarchie et à la direction provinciale du mouvement coopératif à Ngozi.

Le gouverneur Minani s’est donné une période d’une année pour redresser toutes les coopératives défaillantes afin qu’elles puissent rembourser tous leurs dus et entamer la phase d’investissement propre.

Notons que beaucoup de coopératives Sangwe n’ont pas été performantes les années passées. Elles méritent un redressement et un suivi rigoureux pour qu’elles puissent rembourser l’argent leur accordé par l’Etat et contribuer effectivement au développement du pays.