• sam. Avr 13th, 2024

L’administration provinciale s’est engagée à appuyer les centres hébergeant les vulnérables 

ByAdministrateur

Jan 23, 2024

KIRUNDO, 22 jan (ABP) – L’administration provinciale de Kirundo (nord du Burundi) s’est engagée à appuyer les centres qui hébergent les vulnérables, dont le centre des handicapés de Kanyinya situé en commune et province Kirundo (nord du Burundi) qui hébergent pas mal d’enfants handicapés car, a dit le gouverneur de province, ces centres sont en train de soutenir le gouvernement dans les projets visant à assurer le bien-être de la population.

Ce message a été livré samedi le 20 janvier 2024 par le gouverneur de Kirundo, Colonel de police Victor Segasago, lors de la fête des vœux de Noël et du Nouvel an organisée dans les enceintes du centre des handicapés de Kanyinya, à l’intention de ces enfants handicapés, a constaté l’ABP sur place.

                                                                                          Vue partielle des handicapés

Le gouverneur Segasago a promis que d’ici une année, l’administration provinciale va aider à résoudre le problème d’eau potable observé dans ce centre.

Comme le centre s’est fixé l’objectif de contribuer à l’augmentation de la production agro-pastorale, le gouverneur de Kirundo a également promis d’octroyer des lapins. Par la même occasion, le gouverneur a octroyé à ce centre des handicapés une aide composée de vivres et non vivres ayant une valeur de plus de 2 millions de Francs burundais.

L’évêque du diocèse catholique de Muyinga, Mgr Joachim Ntahondereye a, quant à lui, remercié les sœurs Bene Teresa qui hébergent ces enfants, précisant que c’est un travail qui honore leur congrégation et l’église catholique en général. Mgr Ntahondereye a aussi salué l’effort des laïcs qui ne cessent d’appuyer ce centre des handicapés de Kanyinya. N’eut-été les bienfaiteurs, le centre n’aurait pas la possibilité de continuer à servir ces enfants, a-t-il fait savoir.

Le responsable du centre, Sœur Bénigne Suavis Nduwimana, a vivement remercié tous ceux qui sont préoccupés par la vie de ces enfants, tout en leur demandant de rester à leur côté afin de continuer à faire face aux défis qui hantent le centre, notamment la réhabilitation des infrastructures qui sont très vieilles.