• lun. Fév 26th, 2024

La province de Cankuzo accuse  un faible taux d’adhésion aux méthodes contraceptives

ByAdministrateur

Fév 5, 2024

CANKUZO, 2 fév (ABP) – Le  taux d’adhésion de 21,3% aux méthodes contraceptives enregistré en 2023 en province Cankuzo reste  faible pour contribuer efficacement à la limitation des naissances. Ce constat a été fait lors d’une séance  de dialogue social entre les acteurs impliqués  dans la limitation des naissances qui a été organisé par le projet Nkuriza du 30 au 31 janvier 2024 au chef-lieu de cette province, a-t-on appris  sur place.

Parmi  les  facteurs à l’origine de cette faible adhésion   aux méthodes  contraceptives, figurent  le manque de consentement entre les époux quant à l’utilisation de ces méthodes, les fausses informations, la faible participation des hommes aux séances des sensibilisations à l’usage de ces méthodes et la divergence des points de vue entre les confessions religieuses quant à l’utilisation de ces méthodes.

Le gouverneur de cette province M. Boniface Banyiyezako a exhorté ces leaders provinciaux de Cankuzo à  s’impliquer activement dans la promotion de la santé reproductive et surtout à servir  de modèle dans la limitation des naissances qui a une forte implication dans la réussite de la vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060.

Les données fournies par le bureau provincial de la santé en cette province Cankuzo montrent que  les taux d’adhésion à ces méthodes contraceptives étaient de 35% en 2019 ;  24, 7 en 2020,  et 24,4 en 2022.