• lun. Avr 15th, 2024

Le ministre de l’intérieur a réuni les administratifs de la province Bujumbura

ByAdministrateur

Fév 5, 2024

BUJUMBURA, 31 jan (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, Martin Niteretse a tenu, dans l’après-midi du 30 janvier 2024, à Maramvya en commune Mutimbuzi, une réunion à huit clos à l’endroit des membres du cabinet du gouverneur, des administrateurs communaux, des  chefs des collines et de la police opérant en province Bujumbura, a constaté l’ABP sur place.

Le ministre Niteretse a fait savoir que cette réunion est la suite d’autres qu’il a tenues dans les autres provinces et s’inscrit dans le cadre de l’évaluation des activités de l’année dernière, afin de se rendre compte des résultats atteints et de corriger là où on a été moins performant sans oublier d’échanger sur la sécurité.

Après leurs échanges à huit clos, le ministre Niteretse a prodigué des conseils à ces administratifs les invitant à ne pas se faire des crocs en jambe en cette période où on s’achemine vers les élections mais plutôt de travailler en complémentarité. Il les a appelé à appliquer la loi en toute sa rigueur et à tous les niveaux et à ne pas prendre à la légère les préoccupations de la population.

Les administratifs doivent éviter les rumeurs, et sont recommandés à protéger la population et ses biens, à être solidaires et à lutter contre la fraude et les malversations économiques. Le ministre en charge du développement communautaire n’a pas oublié à les exhorter à la protection de la  production vivrière qui s’annonce bonne.

Il a également invité les participants à veiller sur la sécurité, à la renforcer, à redynamiser les comités mixtes de sécurité et à échanger les informations.

Il s’est réjoui que les problèmes fonciers ont régressé en zone Maramvya et a rappelé que les biens de l’Etat doivent être protégés, faisant allusion aux gens qui s’étaient accaparés des terres domaniales dans cette localité. Il a enfin invité ces administratifs à être sensibles aux problèmes des veuves et d’être à leurs côtés pour leurs venir en aide.

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province Bujumbura, M. Désiré Nsengiyumva avait indiqué que la province fait face aux effets du changement climatique citant les inondations récurrentes en zone Gatumba qui fait que la population est en perpétuel déplacement. Il avait aussi annoncé les travaux de réhabilitation de la voirie par l’Agence routière du Burundi(ARB) notamment la route Astrida dont on avait réhabilité un réseau de 4km, la route Mukike mais les travaux ont été suspendus, tout en soulignant que bon nombre d’accès routiers sont impraticables en cette saison de pluies.

Vue partielle des administratifs participant à la réunion