• sam. Avr 13th, 2024

Les enseignants œuvrant en commune Muramvya accusés de faibles performances appelés à redoubler d’efforts

ByAdministrateur

Fév 5, 2024

MURAMVYA, 29 jan (ABP) – Le Directeur communal de l’Enseignement (DCE) en commune Muramvya, en compagnie de son équipe technique a, dans la poursuite des décentes au niveau des zones scolaires, organisé vendredi le 26 janvier, à Bugarama, une réunion regroupant les directeurs, les maîtres responsables et les enseignants du cycle fondamental œuvrant dans les zones de Bugarama et Ryarusera pour faire l’analyse approfondie des résultats du premier trimestre, a noté l’ABP sur place.

Le DCE de Muramvya, M. Eric Nkurunziza, s’est inscrit en faux contre les enseignants de certaines écoles qui enregistrent de faibles performances. Ces écoles sont appelées à faire le strict suivi-encadrement des enseignants qui s’absentent au travail et ceux qui n’achèvent pas les programmes ou affichent de mauvais résultats dans les quatre cycles de l’Ecole fondamentale.

Nkurunziza a demandé aux enseignants qui affichent de très mauvais résultats dans toutes les disciplines à s’exprimer sur les causes des échecs répétés dans leurs groupes pédagogiques respectifs. Certains ont évoqué le faible niveau des élèves, les effectifs pléthoriques et l’insuffisance des bancs pupitres.

Le DCE a invité ces derniers à s’inspirer des expériences professionnelles des collègues qui ont de bons résultats dans les tests de niveau organisés régulièrement à l’entrée de l’année scolaire ou dans les tests communaux et provinciaux organisés en cours du trimestre et aux examens de fin de chaque trimestre.

Selon le Directeur communal de l’Enseignement à Muramvya, l’objectif de ces réunions techniques tenues jusque dans les zones scolaires est d’inciter les enseignants à viser la réussite à 100% dans cinq ans aux tests et concours nationaux. Il invite ainsi tout un chacun à fournir plus d’efforts pour décourager les enseignants et les responsables scolaires qui s’arrogent le droit de perturber la qualité des réussites attendues.

Sept (7) Ecoles fondamentales (ECOFOs) du chef-lieu de la province Muramvya et ses environs ont été citées parmi celles qui affichent à répétition de faibles performances et qui enfreignent l’acquisition des objectifs escomptés. Il s’agit des ECOFOs de Biganda, Muramvya I, II et III, Buruhukiro, Murambi et Hopeschool.

Notons que de pareilles réunions ont été faites depuis mercredi le 24 janvier dans les zones de Muramvya et Shombo dans le but d’échanger sur la contribution du personnel du secteur de l’Enseignement dans les travaux de développement en cours de réalisation au niveau provincial.